Cette plainte, même si elle est relativement limitée, peut avoir des conséquences sur la santé financière de Dexia. Elle pourrait aussi toucher les pouvoirs publics, garants de l'épargne des près de 800.000 coopérants Arco.

Dexia et Arco sont unis par de nombreux liens. Arco a ainsi été créancière de Dexia par le biais de la souscription de dette émise par Dexia et ses filiales. Cette opération s'est passée via Arcopar.

Mais cette société d'Arco affirme maintenant que la vente de Dexia Municipal Agency (DMA), une filiale française de la banque résiduelle, n'a pas été effectuée comme convenu. C'est pourquoi Arcopar exige le remboursement complet de certains titres Dexia, soit environ 40 millions d'euros, selon L'Echo et De Tijd.

Cette plainte, même si elle est relativement limitée, peut avoir des conséquences sur la santé financière de Dexia. Elle pourrait aussi toucher les pouvoirs publics, garants de l'épargne des près de 800.000 coopérants Arco. Dexia et Arco sont unis par de nombreux liens. Arco a ainsi été créancière de Dexia par le biais de la souscription de dette émise par Dexia et ses filiales. Cette opération s'est passée via Arcopar. Mais cette société d'Arco affirme maintenant que la vente de Dexia Municipal Agency (DMA), une filiale française de la banque résiduelle, n'a pas été effectuée comme convenu. C'est pourquoi Arcopar exige le remboursement complet de certains titres Dexia, soit environ 40 millions d'euros, selon L'Echo et De Tijd.