Anglo Irish Bank, au coeur de la crise financière qui secoue l'Irlande, a fait état jeudi une perte annuelle record de 17,7 milliards d'euros.

La banque irlandaise nationalisée, qui avait déjà essuyé une perte record de 12,7 milliards d'euros en 2009, avait annoncé dès le mois dernier s'attendre à un résultat négatif encore plus élevé pour l'exercice 2010. Elle l'avait alors évalué à 17,6 milliards d'euros. La banque a notamment dû provisionner 7,8 milliards d'euros supplémentaires pour faire à des créances "toxiques".

Grâce à une nouvelle injection de capital effectuée par l'Etat fin 2010, l'établissement assure disposer d'un niveau de fonds propres conforme aux exigences de la Banque centrale européenne. Son niveau de fonds propres "durs" (Tier 1) atteignait ainsi 10,9 % fin 2010.

Anglo Irish a rappelé avoir reçu au total 29,3 milliards d'euros d'argent public au cours des deux dernières années, afin d'éponger ses pertes colossales, y compris celles de 2010.

L'annonce des résultats d'Anglo Irish intervient quelques heures avant que la BCE ne donne son verdict sur les tests de résistance effectués sur quatre autre établissements en difficulté : Allied Irish Banks (AIB), Bank of Ireland (BoI), IL&P et EBS.

Trends.be, avec Belga

Anglo Irish Bank, au coeur de la crise financière qui secoue l'Irlande, a fait état jeudi une perte annuelle record de 17,7 milliards d'euros.La banque irlandaise nationalisée, qui avait déjà essuyé une perte record de 12,7 milliards d'euros en 2009, avait annoncé dès le mois dernier s'attendre à un résultat négatif encore plus élevé pour l'exercice 2010. Elle l'avait alors évalué à 17,6 milliards d'euros. La banque a notamment dû provisionner 7,8 milliards d'euros supplémentaires pour faire à des créances "toxiques".Grâce à une nouvelle injection de capital effectuée par l'Etat fin 2010, l'établissement assure disposer d'un niveau de fonds propres conforme aux exigences de la Banque centrale européenne. Son niveau de fonds propres "durs" (Tier 1) atteignait ainsi 10,9 % fin 2010.Anglo Irish a rappelé avoir reçu au total 29,3 milliards d'euros d'argent public au cours des deux dernières années, afin d'éponger ses pertes colossales, y compris celles de 2010.L'annonce des résultats d'Anglo Irish intervient quelques heures avant que la BCE ne donne son verdict sur les tests de résistance effectués sur quatre autre établissements en difficulté : Allied Irish Banks (AIB), Bank of Ireland (BoI), IL&P et EBS.Trends.be, avec Belga