Sur les 82 travailleurs présents au matin, 67 ont voté pour le dépôt d'un nouveau préavis de grève, 3 contre et 12 se sont abstenus. L'ensemble des 31 personnes de l'équipe de l'après-midi ont voté en faveur d'une nouvelle action de grève. Le durcissement des actions entraînera une perturbation du trafic international, l'atelier s'occupant de l'entretien des trains Thalys et Eurostar. Lors de la réunion de conciliation de mercredi après-midi, "la direction a annoncé qu'elle ne pouvait pas faire marche arrière, car elle était liée contractuellement avec la SNCF", rapporte Philippe Dubois. La restructuration de l'atelier induit la suppression de 70 à 80 équivalents temps plein à l'horizon 2017, sur base des 344 travailleurs au 1er janvier 2013. "Nous n'étions plus que 321 au 1er juillet", continue Philippe Dubois. "Il y a en moyenne aujourd'hui 6 accidents de travail par mois et plus de 20% d'absentéisme. La qualité fournie aux clients s'en ressent. Je ne vois pas comment la direction peut espérer que l'atelier tourne avec 260 travailleurs", a conclu le représentant du syndicat socialiste. (Belga)

Sur les 82 travailleurs présents au matin, 67 ont voté pour le dépôt d'un nouveau préavis de grève, 3 contre et 12 se sont abstenus. L'ensemble des 31 personnes de l'équipe de l'après-midi ont voté en faveur d'une nouvelle action de grève. Le durcissement des actions entraînera une perturbation du trafic international, l'atelier s'occupant de l'entretien des trains Thalys et Eurostar. Lors de la réunion de conciliation de mercredi après-midi, "la direction a annoncé qu'elle ne pouvait pas faire marche arrière, car elle était liée contractuellement avec la SNCF", rapporte Philippe Dubois. La restructuration de l'atelier induit la suppression de 70 à 80 équivalents temps plein à l'horizon 2017, sur base des 344 travailleurs au 1er janvier 2013. "Nous n'étions plus que 321 au 1er juillet", continue Philippe Dubois. "Il y a en moyenne aujourd'hui 6 accidents de travail par mois et plus de 20% d'absentéisme. La qualité fournie aux clients s'en ressent. Je ne vois pas comment la direction peut espérer que l'atelier tourne avec 260 travailleurs", a conclu le représentant du syndicat socialiste. (Belga)