Les aspirations financières des chaînes sont revenues "à des proportions raisonnables", selon le porte-parole de Belgacom Jan Margot. Belgacom n'a pas indiqué quels étaient ces montants. "Notre président Stefaan De Clerck et la CEO Dominique Leroy ont travaillé dur pour mettre tout le monde sur la même longueur d'onde". Belgacom avait remplacé ARD et ZDF par trois chaînes commerciales allemands (RTL, SAT1 et Pro7) mais beaucoup de clients réclamaient les chaînes publiques, selon le porte-parole. (Belga)

Les aspirations financières des chaînes sont revenues "à des proportions raisonnables", selon le porte-parole de Belgacom Jan Margot. Belgacom n'a pas indiqué quels étaient ces montants. "Notre président Stefaan De Clerck et la CEO Dominique Leroy ont travaillé dur pour mettre tout le monde sur la même longueur d'onde". Belgacom avait remplacé ARD et ZDF par trois chaînes commerciales allemands (RTL, SAT1 et Pro7) mais beaucoup de clients réclamaient les chaînes publiques, selon le porte-parole. (Belga)