Les syndicats ne ne comprennent pas comment "après un an de tractations, on en revienne à la case départ et cette annonce condamne une deuxième fois la cokerie." Selon les syndicats, quelque 240 personnes sont encore employées dans cette unité dont le processus d'arrêt "va débuter très rapidement et ne devrait pas durer plus de 4 semaines." Les organisations syndicales vont tout mettre en oeuvre pour qu'ArcelorMittal respecte ses obligations à travers l'application du volet social négocié le 7 décembre 2013. Une première réunion est programmée ce jeudi 5 juin à 09h00. (Belga)

Les syndicats ne ne comprennent pas comment "après un an de tractations, on en revienne à la case départ et cette annonce condamne une deuxième fois la cokerie." Selon les syndicats, quelque 240 personnes sont encore employées dans cette unité dont le processus d'arrêt "va débuter très rapidement et ne devrait pas durer plus de 4 semaines." Les organisations syndicales vont tout mettre en oeuvre pour qu'ArcelorMittal respecte ses obligations à travers l'application du volet social négocié le 7 décembre 2013. Une première réunion est programmée ce jeudi 5 juin à 09h00. (Belga)