"Ce qui est sur la table aujourd'hui est inacceptable", a déclaré David Camerini, président de la délégation CSC, à la sortie de cette réunion. Cette tentative de conciliation a été décidée à la suite des discordances entre la position des syndicats et celle de la direction en ce qui concerne les conditions d'octroi des prépensions. Pour les syndicats, ce volet est crucial. Ils ont obtenu les départs à la prépension à 52 ans. Ils ne sont cependant pas d'accord sur les modalités financières des départs. La concertation reprendra jeudi matin, à 09h30. (VIRGINIE LEFOUR)

"Ce qui est sur la table aujourd'hui est inacceptable", a déclaré David Camerini, président de la délégation CSC, à la sortie de cette réunion. Cette tentative de conciliation a été décidée à la suite des discordances entre la position des syndicats et celle de la direction en ce qui concerne les conditions d'octroi des prépensions. Pour les syndicats, ce volet est crucial. Ils ont obtenu les départs à la prépension à 52 ans. Ils ne sont cependant pas d'accord sur les modalités financières des départs. La concertation reprendra jeudi matin, à 09h30. (VIRGINIE LEFOUR)