Plusieurs dizaines de travailleurs des quatre sous-traitants de Ford Genk étaient en route, lundi après-midi, pour le site d'ArcelorMittal à Flémalle. "Lorsque nous avions organisé, fin de l'année dernière, la marche pour l'avenir à Genk, nous avions accueilli une délégation de travailleurs d'ArcelorMittal venus spontanément", explique Hasan Düzgün, délégué syndical au sein de la société SML. "Un témoignage de sympathie que nous n'avons pas oublié. Maintenant que ces gens se trouvent dans la même situation que nous, il est de notre devoir de manifester notre solidarité. C'est le moins que l'on puisse faire pour eux". La délégation genkoise a pris avec elle une banderole exprimant sa solidarité et qui sera fixée à une clôture. (MUA)

Plusieurs dizaines de travailleurs des quatre sous-traitants de Ford Genk étaient en route, lundi après-midi, pour le site d'ArcelorMittal à Flémalle. "Lorsque nous avions organisé, fin de l'année dernière, la marche pour l'avenir à Genk, nous avions accueilli une délégation de travailleurs d'ArcelorMittal venus spontanément", explique Hasan Düzgün, délégué syndical au sein de la société SML. "Un témoignage de sympathie que nous n'avons pas oublié. Maintenant que ces gens se trouvent dans la même situation que nous, il est de notre devoir de manifester notre solidarité. C'est le moins que l'on puisse faire pour eux". La délégation genkoise a pris avec elle une banderole exprimant sa solidarité et qui sera fixée à une clôture. (MUA)