Le projet de convention collective 2013-2014 a été rejeté la semaine passée par 88% des ouvriers. Vendredi soir, les syndicats et la direction avaient scellé un nouvel accord de principe et le préavis de grève avait été retiré. Il subsistait quelques points de friction, notamment concernant les prépensions, les primes de prestation et l'assurance-groupe. Cette semaine, les syndicats organisent des sessions d'informations sur le nouveau projet d'accord. Il s'en suivra un vote écrit avant le décompte des résultats prévu le 18 mars. Depuis lundi, une équipe de 150 personnes sur les 800 présentes, a arrêté le travail dans le laminoir à froid. "Une partie du personnel ne veut plus attendre", explique Ferdi Boffé. "La suite des événements dépend de l'entreprise." Les syndicats indiquent soutenir la grève. L'aciérie tourne également à un moindre tempo, ce qui a des conséquences directes pour la production. La grève au sein du laminoir à froid empêche une partie des rouleaux finis de quitter le site de l'entreprise. Quelque 3.200 personnes travaillent chez ArcelorMittal à Gand. (Belga)

Le projet de convention collective 2013-2014 a été rejeté la semaine passée par 88% des ouvriers. Vendredi soir, les syndicats et la direction avaient scellé un nouvel accord de principe et le préavis de grève avait été retiré. Il subsistait quelques points de friction, notamment concernant les prépensions, les primes de prestation et l'assurance-groupe. Cette semaine, les syndicats organisent des sessions d'informations sur le nouveau projet d'accord. Il s'en suivra un vote écrit avant le décompte des résultats prévu le 18 mars. Depuis lundi, une équipe de 150 personnes sur les 800 présentes, a arrêté le travail dans le laminoir à froid. "Une partie du personnel ne veut plus attendre", explique Ferdi Boffé. "La suite des événements dépend de l'entreprise." Les syndicats indiquent soutenir la grève. L'aciérie tourne également à un moindre tempo, ce qui a des conséquences directes pour la production. La grève au sein du laminoir à froid empêche une partie des rouleaux finis de quitter le site de l'entreprise. Quelque 3.200 personnes travaillent chez ArcelorMittal à Gand. (Belga)