La direction de l'entreprise avait annoncé en novembre le licenciement de 280 personnes en Belgique, soit une septantaine de personnes sur le site namurois et le reste sur l'autre site, à Anvers. "Des réponses à nos questions restent en suspens. La phase d'information va suivre son cours. Il n'y a rien eu de décisif aujourd'hui. Nous avons obtenu quelques balbutiements de réponses de la part de la direction mais nous attendons que ces éléments soient mis par écrit. Nous espérons obtenir plus de clarté sur ces licenciements lors de la prochaine réunion", a ajouté le délégué CNE. (MUA)

La direction de l'entreprise avait annoncé en novembre le licenciement de 280 personnes en Belgique, soit une septantaine de personnes sur le site namurois et le reste sur l'autre site, à Anvers. "Des réponses à nos questions restent en suspens. La phase d'information va suivre son cours. Il n'y a rien eu de décisif aujourd'hui. Nous avons obtenu quelques balbutiements de réponses de la part de la direction mais nous attendons que ces éléments soient mis par écrit. Nous espérons obtenir plus de clarté sur ces licenciements lors de la prochaine réunion", a ajouté le délégué CNE. (MUA)