"La direction nous a demandé de former les Indiens. Nous devons scier la branche sur laquelle nous sommes assis. Ils ont dit que nous devions être fiers du produit que nous avions développé à Namur", a expliqué Julien Martens, délégué CNE. Sur les 122 travailleurs, 56 personnes seront licenciées à la suite de ce transfert vers l'Inde et 20 membres du service "Mobile Commerce" perdront leur emploi s'il n'y a pas de repreneur avant juin 2013, a précisé la direction belge. "A terme, il restera cinquante personnes sur le site de Namur. Le site est grand. Il est possible que les travailleurs soient regroupés à Anvers", a ajouté Julien Martens. Les syndicats ignorent s'ils mèneront de nouvelles actions. "Nous avons peu d'emprise sur la production directe de l'entreprise, et donc sur la direction. Mais le transfert ne se fera pas de manière optimale", a souligné le délégué. Une réunion d'information sur la loi Renault aura lieu vendredi entre syndicats et direction. Lundi dernier, Alcatel-Lucent a annoncé le licenciement de 280 personnes en Belgique, dont 76 à Namur et plus de 200 à Anvers. (PVO)

"La direction nous a demandé de former les Indiens. Nous devons scier la branche sur laquelle nous sommes assis. Ils ont dit que nous devions être fiers du produit que nous avions développé à Namur", a expliqué Julien Martens, délégué CNE. Sur les 122 travailleurs, 56 personnes seront licenciées à la suite de ce transfert vers l'Inde et 20 membres du service "Mobile Commerce" perdront leur emploi s'il n'y a pas de repreneur avant juin 2013, a précisé la direction belge. "A terme, il restera cinquante personnes sur le site de Namur. Le site est grand. Il est possible que les travailleurs soient regroupés à Anvers", a ajouté Julien Martens. Les syndicats ignorent s'ils mèneront de nouvelles actions. "Nous avons peu d'emprise sur la production directe de l'entreprise, et donc sur la direction. Mais le transfert ne se fera pas de manière optimale", a souligné le délégué. Une réunion d'information sur la loi Renault aura lieu vendredi entre syndicats et direction. Lundi dernier, Alcatel-Lucent a annoncé le licenciement de 280 personnes en Belgique, dont 76 à Namur et plus de 200 à Anvers. (PVO)