Les syndicats distribueront des tracts entre 10 et 12h00 devant les trois magasins Ikea afin de sensibiliser le public à cette problématique. Les deux syndicats ont par ailleurs démarré une action en ligne (www.labourstart.org/campaigns/ikeanl). "Bien qu'aux Pays-Bas et en Belgique on constate de l'intérêt politique pour le sujet et les premiers signes de contrôle par les autorités de l'application de la loi sont visibles, les grands commanditaires continuent systématiquement à pressurer la chaîne de transport. Maintenant ça suffit. Nous avons contacté IKEA plusieurs fois, mais sans obtenir de résultat. Pour cette raison, nous lançons maintenant cette campagne", explique Frank Moreels, secrétaire fédéral UBT. Si l'UBT et le FNV Bondgenoten n'appellent pas à un boycott, ils veulent que les clients se rendent compte "qu'Ikea fait usage d'une double morale: d'une part en tête en matière de durabilité, mais d'autre part pour les sous-traitants d'autres normes sont employées". (Belga)

Les syndicats distribueront des tracts entre 10 et 12h00 devant les trois magasins Ikea afin de sensibiliser le public à cette problématique. Les deux syndicats ont par ailleurs démarré une action en ligne (www.labourstart.org/campaigns/ikeanl). "Bien qu'aux Pays-Bas et en Belgique on constate de l'intérêt politique pour le sujet et les premiers signes de contrôle par les autorités de l'application de la loi sont visibles, les grands commanditaires continuent systématiquement à pressurer la chaîne de transport. Maintenant ça suffit. Nous avons contacté IKEA plusieurs fois, mais sans obtenir de résultat. Pour cette raison, nous lançons maintenant cette campagne", explique Frank Moreels, secrétaire fédéral UBT. Si l'UBT et le FNV Bondgenoten n'appellent pas à un boycott, ils veulent que les clients se rendent compte "qu'Ikea fait usage d'une double morale: d'une part en tête en matière de durabilité, mais d'autre part pour les sous-traitants d'autres normes sont employées". (Belga)