Paul Jorion
Opinion

24/11/15 à 13:43 - Mise à jour à 13:43

"Pour les économistes, il n'existe pas d'apparences trompeuses qui pourraient masquer la réalité"

Ce qui me frappe quand je parle à des économistes membres d'organes de décision économique, c'est une absence de questionnement chez eux sur la nature même du savoir et sur la fiabilité de ce qui nous semble à première vue évident.

Ces analystes traitent le monde tel qu'il nous apparaît, comme une donnée non problématique : le monde est exactement tel qu'il se présente spontanément à eux. Il n'existe pas pour eux d'apparences qui pourraient être trompeuses et qui masqueraient alors la réalité. Ils n'envisagent pas ce que Karl Marx appelait un "fétichisme" et que l'on a appelé plus tard "réification", c'est-à-dire cette tendance naturelle que nous ressentons dans les choses, de nous induire en erreur en apparaissant autrement qu'elles ne sont.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires