Où sont passés les milliards du Fonds de vieillissement ?

14/06/11 à 11:17 - Mise à jour à 11:17

Source: Trends-Tendances

L'Etat, avec un budget en déficit, n'a plus versé un euro dans l'escarcelle du Fonds de vieillissement depuis 2007. A ce rythme, le Fonds aurait, en 2023, de quoi payer six mois de pensions légales. Pas plus.

Où sont passés les milliards du Fonds de vieillissement ?

© Thinkstock

3 milliards d'euros auraient dû théoriquement être versés dans le Fonds de vieillissement depuis 2007. En réalité, ce Fonds n'est plus alimenté depuis quatre ans, révèle samedi L'Echo. La loi prévoit en effet que le Fonds soit alimenté lorsque le budget de l'Etat est excédentaire. Or, depuis 2007, le budget fédéral affiche un déficit.

En outre, le gouvernement n'a pas pris l'option d'affecter au Fonds certaines recettes non fiscales, préférant d'abord colmater les brèches, explique le journal. Le Fonds de vieillissement n'est dès lors plus alimenté, ce qui prend doucement "des proportions grotesques", indique Marc Boeykens, président du conseil d'administration du Fonds.

L'objectif de l'Etat, lors de la création de ce Fonds, était de se constituer une réserve d'argent afin de financer, entre 2010 et 2030, les dépenses supplémentaires engendrées par le vieillissement de la population. Depuis lors, 13,2 milliards d'euros y ont été placés, dont une grosse partie provient de la reprise du Fonds de pension de Belgacom, mais le Fonds n'a plus reçu un euro de l'Etat fédéral depuis 2007.

Via les placements réalisés, le portefeuille global du Fonds affichait 17,6 milliards d'euros fin 2010. Compte tenu des montants actuellement placés, ses gestionnaires tablent aujourd'hui sur un portefeuille d'une valeur de 22,7 milliards d'euros à l'échéance finale, en 2023.

Un montant qui ne représente qu'à peine la moitié du budget des pensions légales pour une année, alors même que les coûts liés au vieillissement ne cessent de croître, insiste le président du Fonds.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires