La vision pour l'avenir de la mer du nord dévoilée

21/12/17 à 10:48 - Mise à jour à 10:48

Source: Belga

Le secrétaire d'Etat à la Mer du Nord Philippe De Backer (Open Vld) a présenté mercredi, à Zeebruges sa vision du futur à l'horizon 2050 de la mer du Nord.

La vision pour l'avenir de la mer du nord dévoilée

© Belga

Fruit d'échanges durant de longs mois avec des centaines de parties prenantes (citoyens, entreprises, administration, scientifiques) celle-ci aborde à la fois les aspects naturel, l'utilisation de l'espace entre les éoliennes pour l'aquaculture, et la planification de l'espace maritime. La vision doit notamment trouver un prolongement dans un plan de l'espace marin. M. De Backer a par ailleurs annoncé la mise sur pied d'un groupe de réflexion baptisé "Thinktank Northsea"

Au cours des derniers mois, l'échange de réflexion avec des centaines d'acteurs a porté sur l'utilisation polyvalente de l'espace et la recherche continuelle de l'impact positif, sur l'aspect naturel de la Mer du Nord et l'aménagement des espaces de la Mer du Nord.

Selon M. De Backer, qui s'est exprimé à ce sujet mercredi devant un parterre de quelque 250 participants, les conclusions du texte de vision ont été vérifiées par rapport aux fondements scientifiques.

Le plan de l'espace marin définira les limites des différentes activités (pêche, éoliennes, loisirs, défense) pour les différentes zones".

"La Mer du Nord 2050 sera le premier test pour les futurs projets en Mer du Nord et le cadre de réflexion pour l'élaboration de la planification de l'espace maritime, la carte nautique de notre Mer du Nord. Notre Mer du Nord est trop précieuse pour être négligent à son égard et pour cette raison et à la demande des participants de la Mer du Nord 2050, j'ai créé la ThinkTank Northsea. Ce projet vaut de l'or et nous devons continuer à rassembler toutes les idées à long terme scientifiquement fondées venant de tous les points de vue. Je veux que l'evidence based policy making devienne la norme. Je donne d'ailleurs le bon exemple. C'est bien de suivre son intuition, mais ce sont les faits qui comptent", a commenté le secrétaire d'Etat, à Zeebruges.

Nos partenaires