Dépenses publiques : cette croissance qu'il faut freiner...

21/03/11 à 10:04 - Mise à jour à 10:04

Source: Trends-Tendances

Pour le Conseil supérieur des finances, "tant que la croissance des dépenses ne dépasse pas celle de l'économie, il n'y a pas de problème". Or, cette croissance des dépenses a été supérieure à la conjoncture ces dernières années.

Dépenses publiques : cette croissance qu'il faut freiner...

© Belga

La croissance des dépenses publiques ne doit pas être supérieure à la croissance économique, avertit le Conseil supérieur des finances. Or, cette croissance des dépenses a été supérieure à la conjoncture ces dernières années.

Luc Coene, président de la section "besoin de financement des pouvoirs publics" du Conseil supérieur des finances, a donné plus de détails vendredi sur un rapport de budget du CSF. Ce rapport, connu depuis le début de la semaine, plaide pour que les améliorations budgétaires qui ont été réalisées en 2010 se poursuivent jusqu'en 2015.

Concrètement, il faudrait atteindre un excédent budgétaire de 0,2 % du PIB en 2015. L'effort (primaire) cumulé pour la période 2010-2015 se chiffre à 4,5 % du PIB, soit 18 milliards d'euros. Cet effort doit permettre à la dette publique de revenir à 88 %, "le niveau d'avant la crise", souligne Luc Coene.

L'assainissement budgétaire doit principalement se faire par des réformes structurelles avec, en corollaire, une hausse du taux d'emploi, et par une diminution de la croissance des dépenses publiques.

Ces dernières années, selon le CSF, cette croissance a été supérieure à celle du PIB. Pour le CSF, il faut limiter la croissance des dépenses publiques à la hausse du PIB. "Tant que la croissance des dépenses ne dépasse pas celle de l'économie, il n'y a pas de problème", souligne Luc Coene.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires