Camille van Vyve
Camille van Vyve
Rédactrice en chef adjointe de Trends-Tendances.
Opinion

10/03/16 à 14:02 - Mise à jour à 16:06

'Comment Donald Trump a séduit la classe moyenne, en dépit du bon sens'

Même si l'ampleur exacte de sa fortune reste assez floue, Donald Trump illustre assez bien la théorie exposée voici deux ans par l'économiste français Thomas Piketty: aujourd'hui, les revenus du capital grandissent plus vite que ceux du travail, creusant les inégalités entre rentiers et travailleurs, autrement dit entre les riches 'de naissance' et la classe moyenne.

Le bon sens aurait voulu que ladite classe moyenne soit largement anti-Trump, puisque le gros de son succès financier a été hérité de son père et de son grand-père, et tant il incarne l'insolente opulence de ceux pour qui l'argent coule de source. Eh bien non : la classe moyenne américaine constitue l'immense majorité du fan club de Trump. Comment cela est-il possible ?
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires