Paul Jorion
Opinion

04/12/17 à 09:40 - Mise à jour à 09:40
Du Trends-Tendances du 30/11/17

Brexit et Catalogne: 'Quelle est la taille idéale de "l'entre-soi"' ?

Le Brexit, déjà considéré comme une catastrophe par ses promoteurs mêmes, pris à contre-pied par le "oui" à 51,9 % au référendum du 23 juin 2016, n'a pas cessé de générer des effets de plus en plus désastreux.

Certains de ces effets étaient automatiques, comme le départ de l'Agence bancaire européenne (ABE) qui siégera désormais à Paris, ou de l'Agence européenne du médicament, dont le siège va se déplacer vers Amsterdam. D'autres effets étaient prévisibles : comme un ralentissement de l'activité économique au Royaume-Uni, la baisse de la livre sterling ou le départ de la City de Londres d'un certain nombre d'établissements financiers. D'autres conséquences étaient moins prévisibles, parmi celles-ci, l'affaiblissement progressif du gouvernement de Mme Theresa May, premièrement pour avoir appelé à des élections anticipées ayant débouché sur une perte de majorité pour le Parti conservateur, deuxièmement en raison d'une fronde au sein de ce parti, fronde menée par Boris Johnson, personnage clé du fait de son poste de ministre des Affaires étrangères, troisième...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires