Wallonie : le secteur de la construction s'insurge contre le moratoire sur les primes énergie

22/10/14 à 07:27 - Mise à jour à 15:45

Source: Belga

La suspension dès le 1er janvier des primes wallonnes logement-énergie "tombe vraiment très mal, alors que la construction traverse une phase d'effondrement de son activité, surtout dans le logement neuf et les travaux publics", estime mardi la Confédération construction wallonne (CCW) dans un communiqué.

Wallonie : le secteur de la construction s'insurge contre le moratoire sur les primes énergie

© iStock

"Cette crise est aggravée par le phénomène de dumping social, de sorte que 5.000 postes salariés ont déjà disparu depuis deux ans dans la construction wallonne", souligne Eddy Devos, président de la CCW. "La rénovation des logements était quasi le dernier segment en bonne santé, et la suppression des primes va l'étouffer. En effet, le remplacement des primes logement-énergie par des prêts à taux zéro (écopack) va rendre le mécanisme beaucoup moins incitatif et donc induire un effet de renoncement aux travaux de la part des ménages. Vu la vétusté de nos logements, la Wallonie prendra d'autant plus de retard par rapport à ses obligations européennes de réduction de gaz à effet de serre à l'horizon 2020", estime la CCW.

Cette dernière reproche au gouvernement wallon de faire porter l'essentiel de l'effort budgétaire en 2015 sur le dos de la construction. Elle estime également que la construction devrait être au coeur de la stratégie wallonne de redéploiement économique.

La plupart des primes que la Région wallonne accordait en matière de logement et d'énergie seront suspendues dès le 1er janvier prochain pour un trimestre, le temps d'élaborer la réforme favorisant les prêts à taux réduit, a expliqué mardi le ministre wallon du Logement et de l'Energie Paul Furlan. La réforme visera une simplification et une harmonisation des 20 primes au logement et 32 primes énergie existant actuellement en Région wallonne.

En savoir plus sur:

Nos partenaires