Le "crowdfunding" immobilier en quête de crédibilité

20/09/17 à 10:55 - Mise à jour à 10:55
Du Trends-Tendances du 14/09/17

Des promoteurs tentent enfin l'aventure du financement participatif. Une manière de financer les fonds propres d'un projet immobilier tout en offrant d'alléchants rendements à des particuliers. La démarche, qui comporte des risques, peine à séduire. Il faudra encore lever une série de barrières avant de suivre la voie d'autres pays européens.

Il fait les beaux jours de bon nombre de promoteurs et de particuliers en France, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni ou encore aux Etats-Unis. Sa percée sur le marché belge est par contre relativement insignifiante, même si l'un ou l'autre acteur s'y est aventuré ces derniers mois. Le crowdfunding immobilier, soit le fait de permettre à des particuliers de soutenir des projets de construction ou d'investir dans l'immobilier à plusieurs par le biais d'une plateforme internet, est encore loin d'entrer dans les moeurs en Belgique. La faute à une législation trop restrictive, à un manque d'intérêt des épargnants, au caractère risqué de l'opération et, surtout, à des capitaux qui ne sont actuellement pas très compliqués à rassembler pour les promoteurs traditionnels.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Newsletter

Tous les jours, une sélection des news économiques les plus importantes.

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires