Ultra-rapide, le LiFi peut-il pour autant détrôner le WiFi ?

20/03/15 à 14:11 - Mise à jour à 14:57

Certains ne cachent plus leurs ambitions sur le LiFi, annoncé comme 'le nouveau WiFi'. Plus rapide et moins dangereux que ce dernier, il semblerait pourtant que le Light Fidelity soit encore bien loin de le détrôner.

Ultra-rapide, le LiFi peut-il pour autant détrôner le WiFi ?

© Oledcomm

Les visiteurs du Musée du Grand Curtius à Liège ne le savent peut-être pas, mais ils sont les premiers cobayes du LiFi. Sous cette mystérieuse appellation se cache une méthode de transmission de données (texte, son, image), rendue possible grâce à une simple ampoule. Présentée aux yeux de tous comme un véritable saut technologique, la méthode n'a étonnamment rien de vraiment révolutionnaire. Et pour cause: il y a plus d'un siècle, Alexander Graham Bell inventait le photophone, un appareil qui à partir d'ondes lumineuses pouvait transmettre la voix humaine. Cet ancêtre, le LiFi s'en inspire largement, profitant du développement des lampes LED qui ont élargi le champ des possibilités d'application. En effet, celles-ci peuvent s'éteindre et s'allumer plusieurs milliards de fois en l'espace d'une seule seconde. Ce clignotement, invisible à l'oeil humain, permet de transmettre des données.

De larges champs d'application

C'est une petite start-up française qui a lancé le produit au début de l'année. Oledcomm réfléchissait au concept depuis longtemps. Son premier client ? La société de transports SNCF, qui voulait géolocaliser ses clients dans les gares et leur envoyer des informations en fonction. C'est en partant de cette même idée que le Musée du Grand Curtius s'est doté du LiFi. En situant ses visiteurs avec une extrême précision, il peut désormais envoyer en temps réel, via une tablette mise à disposition, la description du tableau devant lequel s'attarde un curieux.

Le Li-Fi pourrait être utilisé dans les avions, pour transmettre des informations aux passagers principalement.

Le Li-Fi pourrait être utilisé dans les avions, pour transmettre des informations aux passagers principalement. © reuters

En dehors du musée, le LiFi pourrait connaître bien d'autres applications, notamment dans le domaine de l'information en temps réel. Magasins, avions, sous-marins, réseaux routiers ou encore hôpitaux seraient les principaux intéressés. La maternité de l'hôpital de la ville de Perpignan compte d'ailleurs s'équiper courant 2015. Pour ce service, l'avantage principal vient de l'absence d'ondes électromagnétiques du système LiFi. Ce dernier serait donc moins nocif pour la santé des nouveau-nés. Rappelons en effet qu'en 2011, l'Organisation Mondiale de la Santé a reconnu les ondes radio comme étant cancérigènes.

N'éteignez plus vos lumières

Un autre avantage du LiFi, c'est sa capacité de vitesse de transmission, que certains évaluent à 150 fois plus rapide que le WiFi.

Enfin, ce système précurseur permettrait d'éviter les hackers. En effet, les ondes lumineuses ne traversent pas les murs: impossible donc, à moins de se trouver dans la même pièce que vous, de surfer sur le même réseau.

Mais ce dernier avantage soulève aussi un questionnement: le LiFi a-t-il vraiment les capacités pour détrôner le WiFi ? En effet, pour installer une telle technologie à l'échelle d'une maison, il faudrait installer non pas seulement des récepteurs, mais aussi des émetteurs, dans chacune des pièces. Aussi, dès qu'on éteint la lumière, adieu la connexion. Il faudrait donc vivre en permanence sous une lampe LED, de jour comme de nuit, été comme hiver, pour profiter de tous les avantages du LiFi.

Dès lors qu'on éteint la lumière, la transmission de données est interrompue.

Dès lors qu'on éteint la lumière, la transmission de données est interrompue. © Boston University

Enfin, le principal inconvénient de ce mode de transmission des données, c'est qu'il est unidirectionnel. Comprenez: il peut vous envoyer des informations, mais ne peut en recevoir. S'il peut donc vous renseigner sur le joli tableau que vous regardez à l'instant même, vous ne pourrez espérer poser des questions dessus, ou l'acheter en un clic. C'est là la principale différence avec le web, par essence interactif. Pour que le LiFi devienne bidimensionnel, il faudrait le coupler à un autre support.

Le WiFi ne mourra pas demain

Interrogé par Atlantico, l'expert en télécommunications Pierre Ledru explique ainsi qu'"il est sans doute abusif de conclure que cette avancée technologique est destinée à remplacer les ondes radio". Il resterait selon lui encore "beaucoup à faire". Cependant, on pourrait aisément envisager le LiFi et le WiFi comme deux modes de transmission complémentaires. Le LiFi en tant que nouveau canal de distribution de l'information permettrait alors de contrer le phénomène de saturation du spectre radio.

Ce qui est certain, c'est que cette technologie attise la convoitise des uns et des autres. En témoignent les nombreuses cyberattaques dont a été victime le site d'Oledcomm. Le cabinet d'études Markets and Markets a lui estimé le chiffre d'affaires potentiel du secteur à près de 4,4 milliards d'euros d'ici 2018.

Perrine Signoret

En savoir plus sur:

Nos partenaires