UberizeME - Qu'est-ce que c'est ?

12/04/16 à 17:29 - Mise à jour à 20/04/16 à 12:02

Source: Trends-Tendances

(VIDEO) Comprendre l'expérience UberizeMe en 53 secondes.

Avant l'interdiction de son service UberPop chez nous, Uber a toujours mis en avant, dans ses négociations avec les autorités belges, le nombre de jobs qu'elle pouvait créer. Allant même jusqu'à avancer, au début 2015, le chiffre de 50.000 emplois en Europe.

L'économie collaborative fait la promesse de nouveaux revenus aux internautes. En mettant à profit la combinaison des technologies et l'exploitation de ressources inexploitées (matériel, temps ou talents), la sharingeconomypermettrait à ses prestataires de gagner de l'argent. Attirant en période de crise où, selon certaines études, pas moins de 15,5% des Belges connaîtraient un "risque de pauvreté".

Ces mini-jobs du Web peuvent-ils devenir de vrais métiers ? Leur combinaison permettrait-elle d'en vivre ?

Dans le cadre d'UberizeME, j'ai mené l'enquête et me suis immergé durant le mois de mars dans le monde de l'économie collaborative. Tour à tour cuisinier sur Menu Next Door, jardinier sur Listminut, hôtelier sur Airbnb ou livreur via Take Eat Easy et Deliveroo, je me suis fixé comme objectif de toucher 2.500 euros brut, soit un montant proche d'un salaire moyen en Belgique. Y arriverai-je ?

Suivez tous mon expérience. En continu sur UberizeME. Mais aussi dans Trends-Tendances et sur CanalZ. Chacune des start-up mises à l'examen par UberizeME sera présentée chaque semaine dans le magazine Trends-Tendances avant la publication d'un dossier complet dans le magazine du 12 mai. Et chaque vendredi, sur Canal Z, vous pourrez également suivre une de mes journées types dans chacune des activités testées.

2.500 euros en un mois, réaliste ?

Nos partenaires