Qui veut la peau de Google ?

12/03/13 à 15:23 - Mise à jour à 15:23

Source: Trends-Tendances

Le géant du Net facilite la vie de millions d'internautes et favorise l'accès à l'information. Mais sa puissance et son succès suscitent les convoitises autant qu'ils inquiètent. Aussi, Google doit faire face à de nombreuses critiques et à quelques dossiers sensibles. A lire cette semaine dans Trends-Tendances.

Qui veut la peau de Google ?

Omnipotent. Arrogant. Fraudeur. Déloyal. Les détracteurs du plus grand moteur de recherche au monde multiplient les accusations à l'encontre de Google. Car au fur et à mesure qu'il déploie de nouveaux services, le géant du Net se met à dos toute une série d'acteurs, de secteurs, voire d'Etats, qui aimeraient bien, eux aussi, profiter des milliards générés par Google sur Internet. C'est qu'avec plus de 90 % de parts de marché de la recherche sur le Web en Europe, rien ne semble arrêter la puissante entreprise de Mountain View, en position de quasi-monopole. Car Google est devenu un véritable mastodonte du Net qui propose également une multitude de services connexes à l'internaute : des cartes géographiques (Google Maps et Street View) à la messagerie électronique (Gmail) en passant par le stockage et la diffusion de vidéos (YouTube), un réseau social (Google+), la vente de musique, les comparateurs de prix et autres. Via son système Android offert à tous les fabricants de GSM, Google s'est aussi invité, avec succès, sur le mobile... avant d'attaquer, tout bientôt, la télévision, les consoles de jeux et, peut-être, les montres !

Cet empire du Web est aujourd'hui colossal et extrêmement rentable : son chiffre d'affaires en 2012 a dépassé les 50 milliards de dollars pour un bénéfice net de 10,74 milliards de dollars ! Tout aussi surprenant : sa trésorerie atteint 48 milliards de dollars, soit presque autant que ses revenus. Quant à sa capitalisation boursière, elle a atteint 261 milliards de dollars.

Mais ce succès phénoménal s'accompagne d'un revers : son omnipotence suscite la polémique... et les attaques de toutes parts. Ce qui dérange le plus souvent ? Les questions relatives à la vie privée, bien sûr, et l'utilisation de contenu sans rétribution des ayants droit (éditeurs, ayants droit musicaux, etc.). Mais viennent ensuite des critiques sur l'impact économique et les méthodes de Google.

Trends-Tendances a enquêté sur l'Empire Google et les dossiers qui le concernent. A lire dans le Trends-Tendances actuellement disponible en librairies.

En savoir plus sur:

Nos partenaires