Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

13/07/15 à 14:46 - Mise à jour à 14/07/15 à 06:44

Quand les concepteurs de gadgets technologiques interdisent à leurs propres enfants de les utiliser

En tant que papa, Steve Jobs, le fondateur d'Apple, n'était pas un fan de l'iPad pour ses enfants, mais il n'était pas le seul fou de technologie à agir comme cela, d'autres concepteurs d'objets technologiques interdisent même à leur enfant d'en utiliser dans leur chambre. Une attitude paradoxale, mais très saine à suivre.

Quand les concepteurs de gadgets technologiques interdisent à leurs propres enfants de les utiliser

© istock

La rentrée scolaire est encore loin devant nous, mais pourquoi ne pas profiter de l'été pour déjà prendre de bonnes résolutions ? Non, pas pour perdre du poids, mais pour sevrer nos enfants des écrans. A ce propos, la Chine est le premier pays à reconnaitre que l'utilisation excessive de jeux informatiques et en réseaux prend une tournure alarmante chez les jeunes, les médecins chinois considèrent cette dépendance aux écrans comme un véritable trouble clinique. A l'occasion d'un documentaire "web junkies" diffusé sur les chaines américaines, le New York Times a réalisé une enquête aux conclusions alarmantes. Non seulement les enfants passent trop de temps devant des écrans de toute sorte, mais en plus, les parents ne semblent pas comprendre le danger de cette consommation excessive. "Nous donnons des écrans à nos enfants toute la journée pour les distraire au lieu de leur apprendre à s'autoapaiser, à se calmer" a même déploré une psychologue de l'université Harvard.

D'autant que l'utilisation intensive des écrans peut avoir des comportements négatifs sur la santé, le comportement et les résultats scolaires des enfants, mais ce qui est le plus intéressant (et que j'ai découvert sur le Net donc via un.. écran) et qui est, à mon avis, un argument de choc pour nous aider à enfin avoir ce déclic salvateur, c'est de voir comment les spécialistes de l'Internet éduquent leurs enfants. Le plus grand d'entre eux, le regretté Steve Jobs, fondateur de la société Apple, avait répondu en 2010 à un journaliste qui lui demandait si ses enfants aimaient les iPad, il lui avait répondu "à la maison, nous limitons l'utilisation des gadgets technologiques". Au cours d'autres interviews, ce même journaliste s'est rendu compte que cette méfiance à l'égard des écrans était la règle générale chez la plupart des parents qui travaillent dans le secteur technologique.

Partager

Quand les concepteurs d'objets technologiques interdisent à leurs propres enfants de les utiliser

Dans la famille d'Evan Williams, le fondateur de Twitter, les enfants n'ont pas de tablette et sont encouragés à lire des livres en.. papier ! Même Chris Anderson, l'ancien rédacteur en chef de Wired, le magazine qui est considéré comme la bible des nouvelles technologies, avait une règle pour ses 5 enfants âgés de 6 à 17 ans : jamais d'écran dans la chambre. Mieux encore, certains employés de Google, de Yahoo, d'Apple et de eBay mettent leurs enfants dans un établissement Waldorf, dont la pédagogie est anti-technologique ! Pas de tablette, mais des tableaux noirs, des craies, des crayons de couleur et des livres. Quant aux enfants, ils font de la poterie, du tricot et du jardinage.

Pourquoi ? Parce que les nouvelles technologies, non maîtrisées, peuvent nuire à la créativité, à la sociabilité et à la concentration des enfants. En fait, ce genre d'argument est vital car une des peurs des parents en interdisant les écrans, c'est de voir leurs enfants être à la traine des autres, ou d'être considérés comme rétrogrades. Mais si même les concepteurs de ces objets technologiques interdisent à leurs enfants d'en abuser, alors il n'y a plus à hésiter.

Lire aussi: "La dépendance aux écrans fait des ravages chez les enfants"

En savoir plus sur:

Nos partenaires