Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

20/10/17 à 16:03 - Mise à jour à 16:03

'Un abonnement à une voiture, ça vous tente ?'

C'est en tout cas l'idée lancée par la marque Polestar, une marque de voiture appartenant à Volvo.

'Un abonnement à une voiture, ça vous tente ?'

© GETTY IMAGES

Certains possèdent un abonnement aux transports en commun, d'autres ont un abonnement pour une salle de sport, d'autres encore sont abonnés à un site de musique par streaming comme Spotify ou Deezer, ou à un service d'abonnement à la vidéo comme Netflix, qui totalise un peu plus de 100 millions d'utilisateurs de par le monde, et puis, demain, certains seront sans doute aussi abonnés à une voiture !

Le principe est simple, c'est de permettre aux personnes intéressées d'avoir un abonnement de deux ou trois ans et en contrepartie vous aurez l'usage de la voiture pour cette durée. Et en plus, l'abonnement en question offre également des services d'entretien. Mais ce n'est pas tout, les abonnés auront aussi la possibilité de louer d'autres modèles des gammes Volvo et Polestar. En réalité, le client pourra choisir entre deux formules: payer en une fois, puis ajouter un supplément à l'abonnement de base pour des services, ou opter pour le paiement mensuel "all in", tout inclus donc.

Partager

L'idée est de fournir une voiture sans tracas, en proposant des services qui dépassent les besoins, les désirs et les attentes

Vu comme cela, certains se diront qu'il s'agit d'un bête leasing, comme il existe déjà depuis des années. Pas tout à fait. Ici, cette filiale de Volvo, pour se différencier du leasing avec option d'achat, parie sur la diversité des services à la demande qu'elle propose. L'idée est de fournir une voiture sans tracas, en proposant des services qui dépassent les besoins, les désirs et les attentes. Comment ? "En retirant les inconvénients liés à la possession, de sorte que les clients puissent se concentrer sur le plaisir de conduire", dixit le communiqué de presse. Le journal Le Figaro qui a dévoilé cette nouveauté remarque que ce produit de "voiture à l'abonnement" est encore en cours d'élaboration, on en saura plus très bientôt.

Cela confirme en tout cas la tendance qui veut que la jeune génération ne soit plus intéressée par la possession, mais plus par l'usage d'un bien et notamment d'une voiture. C'est ce qui fait le succès de Netflix, Amazon, Spotify ou Deezer. Pour l'entreprise en question, c'est une méthode efficace, car elle crée un lien social avec le client. Grâce à l'abonnement, l'entreprise fidélise le client et l'incite à consommer d'autres produits en lui envoyant des notifications ou des emails. C'est le cas par exemple de YouTube qui propose des formules à 10 euros par mois pour voir des vidéos sans pub. C'est le cas aussi pour les utilisateurs d'iPhone qui, en contrepartie d'un paiement de 0,99 euro par mois, peuvent obtenir une recharge pour stocker 50.000 photos supplémentaires.

Évidemment, c'est excellent pour la trésorerie de l'entreprise qui propose ces abonnements. Elle s'assure des revenus réguliers et garde un contact plus durable avec le client qu'avec un simple achat. Donc, oui, nous sommes entrés, sans nous en rendre compte, dans une économie de l'abonnement.

En savoir plus sur:

Nos partenaires