Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

26/03/15 à 11:11 - Mise à jour à 11:11

Quand Google prend sa revanche sur la toute-puissante industrie financière

Les médias anglo-saxons disent déjà que c'est le transfert de l'année, il ne s'agit évidemment pas du transfert d'un joueur de football mais du transfert de la directrice financière de la banque américaine Morgan Stanley vers Google.

Quand Google prend sa revanche sur la toute-puissante industrie financière

/ © Reuters

Pour la presse économique, ce transfert est bien plus qu'un transfert, il est le signe que nous sommes en train de changer d'époque, que la finance alors toute puissante hier, cède le pas aux entreprises stars de la Silicon Valley. L'industrie vedette aujourd'hui, ce n'est plus la banque ou la finance, non, ce sont les entreprises liées à Internet et à la révolution numérique.

Bien entendu, ce genre de transfert n'est pas le premier du genre, d'autres similaires ont déjà eu lieu auparavant, comme par exemple le directeur financier de Twitter qui vient lui aussi d'une banque, en l'occurrence de Goldman Sachs. Quant au patron de la stratégie de Snapchat, il émane du Crédit Suisse. Tout cela pour vous dire que ce mouvement de transfert de la finance vers les sociétés perles de la Silicon Valley a commencé il a plusieurs mois déjà. Mais ici, comme le font remarquer les observateurs, le transfert vers Google est impressionnant, car la directrice financière de la banque Morgan Stanley avait 27 ans de maison !

Beaucoup d'observateurs se réjouissent de ce changement. Pourquoi? Parce que pendant des années, les meilleurs cerveaux, souvent des ingénieurs ou des mathématiciens, allaient directement dans le secteur de la finance qui avait besoin de matheux notamment pour gérer et créer ses produits financiers complexes. Pour ces ingénieurs, c'était une manière de gagner vite beaucoup plus d'argent que s'ils avaient postulé à un poste de l'industrie. De nombreux observateurs s'étaient d'ailleurs plaint que les meilleurs cerveaux, au lieu d'alimenter l'industrie considérée comme un secteur utile, allaient se réfugier dans la finance dont les dérèglements ont provoqué la crise que l'on connait encore aujourd'hui.

Partager

Quand Google prend sa revanche sur la toute-puissance de l'industrie financière

Avec ce transfert symbolique de Morgan Stanley vers Google, c'est une forme de revanche sur la toute-puissance de l'industrie financière. Les jeunes diplômés les plus brillants aujourd'hui, veulent d'ailleurs lancer leur start-up ou travailler pour l'une d'entre elles et non pas "pantoufler" dans une banque. Au point qu'une très grande banque londonienne a fait construire son nouveau siège dans l'esprit des entreprises de la Silicon Valley, avec des étages entiers ouverts parsemés de coins pour discuter ou boire un café entre collègues. Résultat ces étages à la décoration conviviale sont squattés en permanence et les jeunes diplômés ne sont jamais à leurs bureaux fixes. Tout ce petit monde se mélange allègrement au point de poser parfois des problèmes à cette banque, car les règles bancaires imposent des "murailles de chine" entre certains départements, histoire d'éviter des conflits d'intérêts. Sans compter que la jeune génération travaille autrement et a d'autres horaires que l'ancienne ce qui n'est pas simple à gérer pour les ressources humaines du secteur banquier. Voilà un signe de plus que la finance de papa a vécu son temps.

En savoir plus sur:

Nos partenaires