Le ciel s'assombrit sur le front des faillites

03/04/17 à 09:58 - Mise à jour à 09:58

Source: Trends-Tendances

Le mois de mars vient de se terminer sur une mauvaise note du côté des faillites. Avec près de 978 entreprises concernées, l'augmentation est conséquente par rapport à 2016, qui n'en comptait que 800 (+23%).

Le ciel s'assombrit sur le front des faillites

© Thinkstock

Les SPRL sont les victimes les plus nombreuses. Elles sont 565 contre 485 l'année passée. 223 indépendants et 54 sociétés anonymes font partie du tableau de ce long mois de mars 2017 qui comptait 23 jours ouvrables et pas de jours de congés scolaires.

Mais le plus marquant dans ces tristes statistiques vient des formes juridiques à responsabilité illimitées. 70 sociétés en commandite et 31 sociétés en nom collectif sont concernées. C'est une augmentation de plus de 65% par rapport à 2016. En comptant ceux de leurs associés, on arrive ainsi à un total de 1185 jugements sur le mois.

Les trois régions sont en hausse, mais c'est en Région Bruxelloise que les choses se dégradent le plus. Elle passe de 134 à 181 (+33%). La Flandre clôture le mois avec 533 entreprises en faillite, contre 448 l'année passée (+18%) et la Wallonie passe de 216 à 264 (+21%).

Le premier trimestre est donc globalement difficile en 2017. On passe de 2355 à 2612 défaillances. Les dérapages avaient déjà été pressentis en janvier et février, mais ils s'accentuent en mars.

Bruxelles passe de 410 à 501 (+22%) et la Wallonie de 667 à 714 (+0.07%). La Flandre passe de 1278 à 1396 (+0.09%).

On s'était particulièrement réjoui des bonnes statistiques du côté des nouvelles entreprises en 2015 et 2016. On sait que les premières années de vies sont délicates pour les starters. Leur contribution n'est pas anodine dans les statistiques de ce premier trimestre 2017 : 212 faillites viennent d'entreprises créées en 2015, 60 de jeunes pousses de l'année dernière et un indépendant s'est constitué et a fait faillite en 2017.

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires