GM en Bourse : Goldman Sachs casse les prix

19/08/10 à 15:50 - Mise à jour à 15:50

Source: Trends-Tendances

L'introduction en Bourse de General Motors fleurait bon l'affaire en or pour les banques américaines. Goldman Sachs aurait toutefois proposé un montant de commission plancher (0,75 %)... tout en sachant qu'elle ne serait pas retenue par le Trésor américain. Sale coup pour ses rivales, qui ont dû s'aligner sur ce taux !

GM en Bourse : Goldman Sachs casse les prix

© Bloomberg

L'introduction en Bourse de General Motors est une opération majeure aux Etats-Unis. Toutes les banques étaient donc en lice pour mener à bien l'opération. Les 61 % du capital détenus par le Trésor américain sont, ne l'oublions pas, évalués à 20 milliards de dollars. En appliquant les tarifs en vigueur à Wall Street, soit 3 % du montant de la transaction, les banques pouvaient donc entrevoir une belle affaire.

Bank of America et d'autres candidates avaient offert de revoir leur tarif à la baisse jusqu'à 2 % pour emporter la mise. C'était compter sans Goldman Sachs qui, selon l'agence Reuters, a proposé un montant défiant toute concurrence : 0,75 % ! Malgré cela, Goldman Sachs n'a pas été retenue pour mener à bien l'opération.

Le Trésor américain a toutefois obligé les quatre institutions financières choisies - Morgan Stanley, JP Morgan, Bank of America et Citigroup - à s'aligner sur le taux proposé par leur concurrente. Elles devront donc se contenter de 150 millions à se partager à quatre !

Selon Bloomberg, certains dirigeants de banques soupçonnent Goldman Sachs d'avoir prémédité son coup. Sachant qu'elle ne serait sans doute pas retenue suite au conflit qui l'oppose au gendarme de la Bourse, Goldman Sachs aurait veillé à casser les prix du marché.

Un banquier se console néanmoins en déclarant à Reuters que "l'important n'est pas de savoir si l'affaire est lucrative mais de ne pas être la seule banque exclue de l'opération"...

N.v.Y.

Nos partenaires