De l'argent frais pour Option, dont le CEO fait un pas de côté

08/03/17 à 09:57 - Mise à jour à 09:57

Source: Belga

Option, le groupe louvaniste en difficultés financières, peut poursuivre provisoirement ses activités grâce entre autres à un crédit-pont de 2,6 millions d'euros. Son CEO et fondateur, Jan Callewaert, a quant à lui fait un pas de côté.

De l'argent frais pour Option, dont le CEO fait un pas de côté

Jan Callewaert © Belga

Jan Callewaert était administrateur délégué d'Option depuis mars 2015. Il restera à son poste jusqu'à ce qu'un successeur lui soit trouvé. Le directeur financier de l'entreprise, Jan Luyckx, a déjà été remplacé par Edwin Bex, un ancien de Telindus.

Par ailleurs, le conseil d'administration du groupe sera désormais présidé par Eric Van Zele, l'ancien patron de Barco.

Dans le détail, Option est parvenu à un accord avec ses principaux créanciers portant sur la transformation d'une partie de sa dette - la moitié - en capital. En d'autres termes, les obligations existantes et les crédits-ponts seront en partie transformés en nouvelles actions. La durée des crédits a également été allongée et leurs conditions ont été assouplies alors qu'un nouveau crédit-pont de 2,6 millions d'euros a été accordé.

Option, qui est confronté à la concurrence chinoise, a bouclé l'année 2016 sur une perte de 7,5 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 4,3 millions.

La cotation de l'action d'Option sur Euronext Bruxelles, qui avait été suspendue hier/mardi, a repris ce mercredi matin sur une hausse de 20%, à 0,20 euro.

TrendsInformation Services

Connectés en permanence

Connectés en permanence

A peine une vingtaine d'années se sont écoulées entre l'apparition des premiers ordinateurs ...

Nos partenaires