Crise des oeufs: du fipronil dans les élevages dès 2015 ?

11/08/17 à 13:57 - Mise à jour à 13:57

Source: Belga

La société Poultry-Vision a connu une forte hausse de son bénéfice en 2015, celui-ci étant huit fois supérieur à celui de 2014, selon les comptes annuels d'Agro R., la société officielle se trouvant derrière Poultry-Vision.

Crise des oeufs: du fipronil dans les élevages dès 2015 ?

© Belga

Poultry-Vision, une entreprise située à Weelde (Ravels), à quelques centaines de mètres de la frontière néerlandaise, est apparue ces derniers jours comme un fournisseur présumé de fipronil, un insecticide considéré comme modérément toxique pour l'homme par l'Organisation mondiale de la santé et banni dans les élevages de poules par l'Union européenne. De nombreuses quantités d'oeufs ont toutefois été contaminées à ce produit dans divers pays de l'UE.

Après une perquisition chez Poultry-Vision, un réservoir de 6.000 litres a été retrouvé dans lequel du fipronil aurait été mélangé avec le détergent Dega-16. La substance aurait ensuite été vendue au groupe néerlandais Chickfriend.

En examinant les comptes d'Agro R., société qui se trouve derrière Poultry-Vision, selon l'avocat du gérant de la SPRL Poultry-Vision, Patrick R., on constate que le bénéfice d'entreprise s'élevait en 2015 à 143.666 euros contre 18.102 euros en 2014. Depuis 2010, le bénéfice oscillait à chaque fois autour de 20.000 euros. Les comptes de 2016 n'ont pas encore été publiés.

Les manipulations avec du fipronil auraient débuté au printemps 2016, selon des factures consultées par le quotidien néerlandais NRC. Si la forte hausse du bénéfice d'Agro R. est liée à la vente du fipronil, il est probable que la substance ait déjà atterri dans les élevages et donc dans la chaîne alimentaire en 2015.

R. a démenti toute implication dans une éventuelle escroquerie.

Nos partenaires