AB InBev : impôt en baisse et bénéfice en (forte) hausse

30/04/12 à 11:33 - Mise à jour à 11:33

Source: Trends-Tendances

Premier trimestre maussade pour AB InBev en Belgique, qui a vendu 1,2 % de bière en moins dans notre pays - mais 1,8 % de plus dans le monde. Le géant brassicole a réglé 17,3 % d'impôt durant les trois premiers mois, nettement moins qu'au début de 2011.

AB InBev : impôt en baisse et bénéfice en (forte) hausse

© Bloomberg

AB InBev a vu ses ventes de bière baisser, en Belgique, de 1,2 % au premier trimestre par rapport à la même période un an plus tôt. Ces mauvaises performances, liées entre autres à une météo maussade, ont en partie été compensées par la croissance de la marque Jupiler, a fait savoir lundi le groupe brassicole.

Le volume vendu a toutefois progressé de 1,8 % dans le monde, à 93,2 millions d'hectolitres, a précisé AB InBev, qui a enregistré un chiffre d'affaires trimestriel de 9,3 milliards de dollars (+ 6,2 %) et un Ebitda de 3,6 milliards de dollars (+ 7,4 %).

Le brasseur s'est particulièrement distingué en Amérique du Nord, en Amérique latine et en Asie.

AB InBev : impôt en baisse et bénéfice en forte hausse au premier trimestre

Impôt sur le résultat en baisse. L'impôt sur le résultat d'AB InBev au premier trimestre de 2012 "s'élevait à 437 millions de dollars, avec un taux d'imposition effectif de 17,3 %, par rapport à 427 millions de dollars, avec un taux d'imposition effectif de 23,9 % au premier trimestre de 2011, peut-on lire dans le communiqué publié lundi par le géant brassicole. Le taux d'imposition effectif au premier trimestre de 2012 était inférieur à celui de l'année précédente principalement suite au changement du mix de bénéfices au profit des pays affichant des taux marginaux d'imposition inférieurs ainsi que par des avantages fiscaux additionnels aux Brésil."

Bénéfice. Le bénéfice normalisé attribuable aux porteurs de capitaux propres d'AB InBev "s'est accru de 44,7 % en termes nominaux, pour atteindre 1.673 millions de dollars au premier trimestre de 2012, par rapport à 1.156 millions de dollars au premier trimestre de 2011, reflétant ainsi une forte performance opérationnelle, une baisse des coûts financiers nets et une baisse du taux d'imposition effectif."

Bénéfice par action. Le bénéfice par action normalisé a augmenté de 43,8 % au premier trimestre de 2012, passant de 0,73 dollars (au premier trimestre de 2011) à 1,05 dollar sur une base nominale, indique encore le groupe belgo-brésilien.

V.D., avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires