Le secret de Warren Buffett

Warren Buffett
Danny Reweghs
Danny Reweghs Journaliste

Ce week-end a eu lieu l’assemblée annuelle des actionnaires de Berkshire Hathaway, le conglomérat de Warren Buffett, à Omaha, dans le Nebraska. L’évènement était partout dans les médias. Certains évoquent même la « jeunesse retrouvée » de Buffett. Un homme qui a tout de même 92 ans.

Cela me rappelle mon premier jour de travail, il y a de nombreuses années maintenant. Ce jour-là un collègue plus âgé me dit spontanément que je faisais là un excellent choix de carrière. « L’âge ne joue qu’en faveur des personnes qui s’occupent d’investissements » m’explique-t-il alors. « Dans cette branche, le respect et l’attention que l’on vous porte ne font que croître avec l’âge alors que dans d’autres métiers on vous éjecte sans ménagement à un moment ou à un autre ».

Warren Buffett en est la preuve vivante. Même s’il approche les 100 ans, il continue de faire l’objet d’une attention et d’une couverture médiatique massives. Des milliers et des milliers de pages ont été écrites au fil des ans sur l’investisseur le plus prospère au monde.

Sa célèbre méthode d’investissement et sa recherche constante d’entreprises sous-évaluées sont les principaux éléments de son succès. Mais ce que j’admire le plus chez Buffett – et qui est beaucoup moins couvert par les analyses – c’est sa persévérance. Son plus grand secret est le temps.

Le fait qu’il investisse depuis trois quarts de siècle est unique et constitue la principale explication de sa richesse incommensurable. Il a commencé à investir dès l’adolescence et s’y consacre encore pleinement même après avoir dépassé le cap des nonante ans. Or plus de 95 % de sa fortune, Buffett l’a acquise après l’âge de 65 ans.

Quand les gens se lancent dans les investissements, ils ne le font que 10 à 20 ans à temps plein. Si cela avait été le cas de Buffet, il n’aurait gagné que quelques dizaines de millions de dollars et non pas des dizaines de milliards. Son mantra est donc simple: commencez le plus tôt possible ! Par exemple, n’optez pas pour un plan d’épargne à la naissance de vos enfants, mais lancez tout de suite un plan d’investissement. Ou alors faites les deux.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content