Immobilier: des Belges victimes d’une fraude au Royaume-Uni 

Real estate agents shake hands after the signing of the contract agreement is complete.

Une poignée de Belges ont été victimes d’une fraude mise au jour dans le domaine de l’immobilier de santé au Royaume-Uni, rapporte samedi la chaîne publique VRT. La justice britannique a donné raison aux investisseurs, estimés à 380 à l’échelle internationale, et qui auraient été escroqués de plus de 60 millions d’euros.

Un investisseur misant sur l’immobilier en Grande-Bretagne n’est taxé qu’une fois sur son placement. Une partie de ces revenus est par ailleurs exonérée d’impôts. Cette formule a, semble-t-il, séduit un certain nombre de Belges ces dernières années qui ont acquis une chambre dans une maison de repos du groupe Qualia, pour une somme de 70.000 livres environ (plus de 80.000 euros).

Les Belges ont réalisé cet investissement par l’intermède d’un courtier installé à Grimbergen. Ils achetaient une forme de bail sur les chambres, leur conférant un titre de propriété temporaire en quelque sorte. Ces rendements étaient en réalité « faux ou trompeurs dès le départ », a estimé un tribunal britannique dans un jugement rendu il y a une semaine.

L’ensemble du « modèle de bail » de Qualia avait été monté frauduleusement. Le régulateur britannique des marchés financiers, la FCA, avait intenté une action contre Qualia en 2020. Environ 380 investisseurs ont été identifiés. Ils ont acheté ensemble 793 chambres réparties dans 13 complexes de maisons de repos. Le groupe a ainsi mis la main sur 53 millions de livres (plus de 60 millions d’euros). La FCA se penche maintenant sur la façon de dédommager les personnes lésées.

Partner Content