Chez Sodexo, les dirigeants renoncent à une partie de leur salaire

Denis Machuel, CEO de Sodexo © BELGAIMAGE

Les sociétés de restauration collective subissent aussi de plein fouet la crise du coronavirus.

Avec la fermeture des écoles, des universités, l’interdiction des restaurants et bars (cela vaut aussi pour les restos d’entreprise) et la mise à l’arrêt, partielle ou totale, d’un certain nombre d’entreprises. Même si le travail dans les hôpitaux ou les maisons de repos se fait plus intense, ces sociétés ne sont pas à l’abri du chômage temporaire.

Pour en limiter l’impact sur ses collaborateurs, Sodexo a créé un fonds de 30 millions d’euros dont les deux tiers proviendront des rémunérations abandonnées par les dirigeants. Ainsi, Denis Machuel, le CEO, et Sophie Bellon, la présidente du CA, renoncent à 50 % de leur salaire fixe. Quant aux 200 principaux dirigeants, ils laissent tomber leur rémunération annuelle variable.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content