Selon les chiffres définitifs à la clôture, le Dow Jones, qui avait fini à des records la veille, a plongé de 0,94% soit 161,39 points à 16.976,81 points et le Nasdaq de 1,41% ou 62,52 points à 4.363,45 points. L'indice élargi S&P 500 a glissé lui de 1,18% ou 23,45 points à 1.958,12 points. Les Bourses européennes avaient elles aussi été touchées de plein fouet plus tôt par ces incertitudes et terminé en forte baisse: la place parisienne a reculé de 1,21%, à Francfort l'indice Dax a chuté de 1,07% et la Bourse de Londres a lâché 0,68%. Signe de la nervosité sur le marché, l'indice VIX, dit "indice de la peur", a explosé et s'est envolé de 32,73%, retrouvant des niveaux plus vus depuis la mi-avril. Le marché, plutôt hésitant en début d'échanges, s'est brusquement retourné quand les investisseurs ont appris qu'un avion de ligne malaisien parti d'Amsterdam pour Kuala Lumpur s'était écrasé dans la région de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine. (Belga)

Selon les chiffres définitifs à la clôture, le Dow Jones, qui avait fini à des records la veille, a plongé de 0,94% soit 161,39 points à 16.976,81 points et le Nasdaq de 1,41% ou 62,52 points à 4.363,45 points. L'indice élargi S&P 500 a glissé lui de 1,18% ou 23,45 points à 1.958,12 points. Les Bourses européennes avaient elles aussi été touchées de plein fouet plus tôt par ces incertitudes et terminé en forte baisse: la place parisienne a reculé de 1,21%, à Francfort l'indice Dax a chuté de 1,07% et la Bourse de Londres a lâché 0,68%. Signe de la nervosité sur le marché, l'indice VIX, dit "indice de la peur", a explosé et s'est envolé de 32,73%, retrouvant des niveaux plus vus depuis la mi-avril. Le marché, plutôt hésitant en début d'échanges, s'est brusquement retourné quand les investisseurs ont appris qu'un avion de ligne malaisien parti d'Amsterdam pour Kuala Lumpur s'était écrasé dans la région de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine. (Belga)