"Depuis la moitié de l'année, Volvo Cars subit également le recul de la demande, avec en particulier des perspectives moins favorables pour l'Europe", a précisé l'entreprise. Afin de faire face à cette situation, elle a décidé de réduire la vitesse de sa ligne de production, de 58,6 à 54 véhicules par heure. Ce ne sera pas la première fois que le constructeur adapte sa production à la demande, a encore indiqué Volvo Cars qui avait ainsi supprimé son équipe de nuit, en 2009, dans une de ses usines suédoises. Quant aux syndicats, ils estiment que la production sera ramenée à un niveau plus "réaliste". "Nous travaillons actuellement à une vitesse incroyable, en raison de l'importance de la demande", a expliqué Patrick Hautekeete (CSC). "Mais avec la baisse rapide de la demande en Europe, nous ne pouvions pas maintenir ce rythme de production", a-t-il ajouté. (PVO)

"Depuis la moitié de l'année, Volvo Cars subit également le recul de la demande, avec en particulier des perspectives moins favorables pour l'Europe", a précisé l'entreprise. Afin de faire face à cette situation, elle a décidé de réduire la vitesse de sa ligne de production, de 58,6 à 54 véhicules par heure. Ce ne sera pas la première fois que le constructeur adapte sa production à la demande, a encore indiqué Volvo Cars qui avait ainsi supprimé son équipe de nuit, en 2009, dans une de ses usines suédoises. Quant aux syndicats, ils estiment que la production sera ramenée à un niveau plus "réaliste". "Nous travaillons actuellement à une vitesse incroyable, en raison de l'importance de la demande", a expliqué Patrick Hautekeete (CSC). "Mais avec la baisse rapide de la demande en Europe, nous ne pouvions pas maintenir ce rythme de production", a-t-il ajouté. (PVO)