"La première raison (...) est l'escalade et la nature de plus en plus violente de la crise" qui risque à terme d'assécher le financement de l'Etat, souligne l'agence, plaçant la note ukrainienne sous perspective "négative". (Belga)

"La première raison (...) est l'escalade et la nature de plus en plus violente de la crise" qui risque à terme d'assécher le financement de l'Etat, souligne l'agence, plaçant la note ukrainienne sous perspective "négative". (Belga)