UBS s'est refusée à tout commentaire. Selon la RTS, la banque a indiqué ne pas "faire de commentaire lorsqu'une procédure est en cours, comme c'est le cas en France", où UBS est poursuivie pour démarchage illicite de clients. En attente d'une décision peut-être avant l'été, UBS a convoqué les employés concernés avant le week-end de Pâques pour leur demander ne plus se rendre en France dans l'immédiat, même pour y faire des courses dans les supermarchés situés à quelques mètres de la frontière franco-suisse. Selon la radio, les collaborateurs risquent d'être licenciés avec effet immédiat, si la banque apprend qu'ils sont passés outre cette interdiction. (Belga)

UBS s'est refusée à tout commentaire. Selon la RTS, la banque a indiqué ne pas "faire de commentaire lorsqu'une procédure est en cours, comme c'est le cas en France", où UBS est poursuivie pour démarchage illicite de clients. En attente d'une décision peut-être avant l'été, UBS a convoqué les employés concernés avant le week-end de Pâques pour leur demander ne plus se rendre en France dans l'immédiat, même pour y faire des courses dans les supermarchés situés à quelques mètres de la frontière franco-suisse. Selon la radio, les collaborateurs risquent d'être licenciés avec effet immédiat, si la banque apprend qu'ils sont passés outre cette interdiction. (Belga)