Faudrait-il annuler une partie des dettes publiques, afin de financer les politiques de relance et de transition énergétique? Non, répond l'économiste Roland Gillet, professeur de finances à la Sorbonne (Paris) et à l'ULB-Solvay, invité cette semaine de l'émission Trends-Talk.

Il explique pourquoi cette piste serait même à terme dangereuse pour la crédibilité des Etats européens. Cela n'empêche pas Roland Gillet de soutenir le principe de l'investissement public dans des plans de relance. Du moins de certains éléments de ces plans de relance...

Faudrait-il annuler une partie des dettes publiques, afin de financer les politiques de relance et de transition énergétique? Non, répond l'économiste Roland Gillet, professeur de finances à la Sorbonne (Paris) et à l'ULB-Solvay, invité cette semaine de l'émission Trends-Talk. Il explique pourquoi cette piste serait même à terme dangereuse pour la crédibilité des Etats européens. Cela n'empêche pas Roland Gillet de soutenir le principe de l'investissement public dans des plans de relance. Du moins de certains éléments de ces plans de relance...