Les authentiques adeptes de la marque le savent depuis longtemps... Et tous les autres l'ont appris voici peu : BMW a lancé la nouvelle Série 7 en Europe début mars, à l'occasion du Salon de l'Auto de Genève. L'élégance, le charme et la classe du véhicule ont fait l'unanimité, dans les rangs de la presse et dans le public au premier regard : la nouvelle BMW réinvente sans conteste le segment haut de gamme. Quelques semaines plus tard, les premiers clients commandent leur exemplaire de ce nouveau modèle premium de l'écurie bavaroise.

Le plaisir de conduire à l'état pur

Du premier coup d'oeil à la revue de détail, le pouvoir d'attraction du véhicule fait mouche. BMW a assurément une longueur d'avance sur ses concurrents directs dans le segment des limousines de luxe. Les deux grilles chromées réniformes et les phares LED adaptatifs fins, mais élégants, confèrent un look unique à l'avant. BMW a une fois encore réussi ce qui semble impossible à beaucoup d'autres constructeurs : marier la robustesse et la sportivité au raffinement et à l'élégance. Cette symbiose subtile caractérise aussi les flancs et l'arrière. Les lignes avant de la voiture sont rehaussées de cinq centimètres, ce qui contribue à son élégance inégalée. Soyons honnêtes : nous n'avons pas pour habitude d'accepter les compromis. Il est heureusement inutile d'en faire ici.

Le nouveau vaisseau amiral de la marque donne une interprétation hors norme au luxe suprême.

Autre point non négociable ? Le luxe et le confort. BMW se profile depuis toujours comme une marque capable de sublimer le luxe avec une rigueur toute germanique. La nouvelle Série 7 laisse donc, elle aussi, peu de place à l'à-peu-près. Sièges exclusifs en cuir Nappa, nouveau volant multifonctions, système de sonorisation 3D grandiose de Bowers & Wilkins, deux écrans tactiles HD de 10 pouces pour les passagers, garnitures intérieures en bois, chargeur de GSM sans fil... Rien ne manque à l'appel. Le tableau de bord numérique et le système d'exploitation BMW 7.0 séduiront les plus exigeants. Ce sentiment de complétude nous envahit à nouveau : nous ne devons faire aucune concession et la Série 7 satisfait d'emblée toutes nos exigences. Nous montons à bord, fermons les lourdes portes avec un claquement feutré et disparaissons complètement dans notre cocon de luxe absolu. Nous montons le son des haut-parleurs surround et nous laissons bercer par une suite pour violoncelle de Bach. Les vitres latérales et le pare-brise arrière acoustiques accentuent encore le plaisir d'écoute. On en oublie presque que nous sommes à bord d'une voiture et toujours sur Terre. Ce plaisir céleste intense détend instantanément. Et honnêtement, tant mieux. Face au stress et aux lourdes responsabilités que nous réserve le quotidien, s'évader dans cette oasis de plaisir automobile est le summum de la joie.

Plaisir et flexibilité

Mais une voiture doit pouvoir rouler. Nous nous attendons donc à un moteur lui aussi proche de la perfection. Dans ce segment haut de gamme, BMW nous offre le choix entre le diesel, l'essence et le plug-in hybride. Vous vous tournez vers le diesel ? Le moteur de la BMW 730d délivre plus de 265 ch et celui de la 750d xDrive, dotée de quatre roues motrices, grimpe à 400 ch. L'offre est plus large pour les véhicules à essence : du 740i de 340 ch au 750i xDrive de 530 ch en passant par la M760Li xDrive de 585 chevaux. Chacune de ces limousines est puissante, silencieuse, flexible et procure un plaisir de conduite raffiné. Dès le lancement, BMW se met également au vert avec un plug-in hybride 745e et 745Le. Ces motorisations combinent un moteur à essence six cylindres à une batterie haute tension particulièrement sophistiquée. Selon les dernières normes les plus strictes, la voiture atteint une autonomie électrique de près de 60 kilomètres. Pour ne rien gâcher, ce plug-in hybride est déductible fiscalement à 100 %, car ses émissions de CO2 restent bien inférieures à 50 g/km.

Les options d'aide à la conduite dont est équipée la nouvelle Série 7 simplifient encore sa conduite. Pensons notamment au " Driving Assistant Professional " qui veille à ce que vous suiviez votre itinéraire et restiez sur votre bande de circulation ou gare votre voiture en toute autonomie, tel un majordome. Comme dans la vie réelle, ce fidèle assistant réagit d'ailleurs toujours posément à toutes nos instructions vocales.

Conduire ou se faire conduire

Un dilemme subsiste pourtant. Que feriez-vous si vous possédiez une BMW Série 7 : conduire ou vous laisser conduire ? Cette question peut parfois nous hanter la nuit. Logique : BMW élève, depuis tant d'années, la conduite au rang de pur plaisir, avec un franc succès. Et pourtant... L'idée de nous asseoir confortablement sur la banquette arrière de la nouvelle Série 7 et de nous laisser conduire suscite tout autant notre enthousiasme. Après tout, le majordome pourrait aussi bien réagir à la voix de notre chauffeur. Laissons-nous bercer par la route et, pour une fois, remettons ce choix à plus tard...

Les authentiques adeptes de la marque le savent depuis longtemps... Et tous les autres l'ont appris voici peu : BMW a lancé la nouvelle Série 7 en Europe début mars, à l'occasion du Salon de l'Auto de Genève. L'élégance, le charme et la classe du véhicule ont fait l'unanimité, dans les rangs de la presse et dans le public au premier regard : la nouvelle BMW réinvente sans conteste le segment haut de gamme. Quelques semaines plus tard, les premiers clients commandent leur exemplaire de ce nouveau modèle premium de l'écurie bavaroise.Du premier coup d'oeil à la revue de détail, le pouvoir d'attraction du véhicule fait mouche. BMW a assurément une longueur d'avance sur ses concurrents directs dans le segment des limousines de luxe. Les deux grilles chromées réniformes et les phares LED adaptatifs fins, mais élégants, confèrent un look unique à l'avant. BMW a une fois encore réussi ce qui semble impossible à beaucoup d'autres constructeurs : marier la robustesse et la sportivité au raffinement et à l'élégance. Cette symbiose subtile caractérise aussi les flancs et l'arrière. Les lignes avant de la voiture sont rehaussées de cinq centimètres, ce qui contribue à son élégance inégalée. Soyons honnêtes : nous n'avons pas pour habitude d'accepter les compromis. Il est heureusement inutile d'en faire ici.Autre point non négociable ? Le luxe et le confort. BMW se profile depuis toujours comme une marque capable de sublimer le luxe avec une rigueur toute germanique. La nouvelle Série 7 laisse donc, elle aussi, peu de place à l'à-peu-près. Sièges exclusifs en cuir Nappa, nouveau volant multifonctions, système de sonorisation 3D grandiose de Bowers & Wilkins, deux écrans tactiles HD de 10 pouces pour les passagers, garnitures intérieures en bois, chargeur de GSM sans fil... Rien ne manque à l'appel. Le tableau de bord numérique et le système d'exploitation BMW 7.0 séduiront les plus exigeants. Ce sentiment de complétude nous envahit à nouveau : nous ne devons faire aucune concession et la Série 7 satisfait d'emblée toutes nos exigences. Nous montons à bord, fermons les lourdes portes avec un claquement feutré et disparaissons complètement dans notre cocon de luxe absolu. Nous montons le son des haut-parleurs surround et nous laissons bercer par une suite pour violoncelle de Bach. Les vitres latérales et le pare-brise arrière acoustiques accentuent encore le plaisir d'écoute. On en oublie presque que nous sommes à bord d'une voiture et toujours sur Terre. Ce plaisir céleste intense détend instantanément. Et honnêtement, tant mieux. Face au stress et aux lourdes responsabilités que nous réserve le quotidien, s'évader dans cette oasis de plaisir automobile est le summum de la joie.Mais une voiture doit pouvoir rouler. Nous nous attendons donc à un moteur lui aussi proche de la perfection. Dans ce segment haut de gamme, BMW nous offre le choix entre le diesel, l'essence et le plug-in hybride. Vous vous tournez vers le diesel ? Le moteur de la BMW 730d délivre plus de 265 ch et celui de la 750d xDrive, dotée de quatre roues motrices, grimpe à 400 ch. L'offre est plus large pour les véhicules à essence : du 740i de 340 ch au 750i xDrive de 530 ch en passant par la M760Li xDrive de 585 chevaux. Chacune de ces limousines est puissante, silencieuse, flexible et procure un plaisir de conduite raffiné. Dès le lancement, BMW se met également au vert avec un plug-in hybride 745e et 745Le. Ces motorisations combinent un moteur à essence six cylindres à une batterie haute tension particulièrement sophistiquée. Selon les dernières normes les plus strictes, la voiture atteint une autonomie électrique de près de 60 kilomètres. Pour ne rien gâcher, ce plug-in hybride est déductible fiscalement à 100 %, car ses émissions de CO2 restent bien inférieures à 50 g/km.Les options d'aide à la conduite dont est équipée la nouvelle Série 7 simplifient encore sa conduite. Pensons notamment au " Driving Assistant Professional " qui veille à ce que vous suiviez votre itinéraire et restiez sur votre bande de circulation ou gare votre voiture en toute autonomie, tel un majordome. Comme dans la vie réelle, ce fidèle assistant réagit d'ailleurs toujours posément à toutes nos instructions vocales.