La plupart des grandes entreprises connaissent Credendo. Mais, le groupe voit encore un grand potentiel de croissance dans les PME. " Notre mission est de contribuer activement à l'internationalisation des PME ", explique Frank Vanwingh. " C'est pourquoi nous avons créé un guichet dédié aux PME afin de guider les entreprises qui se lancent dans l'exportation et leur apporter des solutions sur mesure. "

Le financement, clé du succès

Notre accompagnement commence par des conseils sur les opportunités et les risques liés aux exportations lointaines. " Les PME peuvent venir nous voir afin de s'assurer que le pays prospecté est une bonne destination commerciale et que les risques associés à la transaction potentielle ne sont pas trop nombreux. Elles peuvent évidemment souscrire une assurance-crédit contre ces risques, mais nous proposons aussi un financement direct jusqu'à 8 millions d'euros par contrat. "

Ces dernières années, le financement des transactions est devenu encore plus important pour les exportateurs. Frank Vanwingh : " Il y a deux facteurs. Le financement des exportations est un métier à part, et nous constatons que les banques traditionnelles s'y intéressent moins. D'autre part, les clients de nos exportateurs attendent de plus en plus souvent, outre un bon produit, une solution de financement. Si vous êtes en mesure d'offrir une telle formule, vous bénéficiez généralement d'un avantage concurrentiel. "

Une solution pour les petites transactions également

La limite de financement de Credendo est de 8 millions d'euros, mais dans la plupart des cas, il s'agit de montants inférieurs. " Nous avons des dossiers où le montant oscille entre 100 et 150 000 euros. En plus de ce financement, nous aidons également nos clients moins aguerris en matière d'exportation à finaliser leurs transactions et leurs contrats : modalités de remboursement, garanties, effets de commerce, etc. "

La rapidité de décision peut être déterminante pour la réussite d'une exportation. " Nous opérons en fait comme une PME, avec des lignes de décision courtes ", précise le Deputy CEO. " Par exemple, un engagement peut être pris en quelques jours pour le financement d'un contrat d'exportation. Nous avons d'ailleurs porté notre budget annuel de financement direct à 300 millions d'euros afin de pouvoir offrir ces aides à plus de clients encore et contribuer à la relance économique. "

Si vous souhaitez en savoir plus sur les produits de financement de Credendo, téléchargez le livre blanc ici.

La plupart des grandes entreprises connaissent Credendo. Mais, le groupe voit encore un grand potentiel de croissance dans les PME. " Notre mission est de contribuer activement à l'internationalisation des PME ", explique Frank Vanwingh. " C'est pourquoi nous avons créé un guichet dédié aux PME afin de guider les entreprises qui se lancent dans l'exportation et leur apporter des solutions sur mesure. "Notre accompagnement commence par des conseils sur les opportunités et les risques liés aux exportations lointaines. " Les PME peuvent venir nous voir afin de s'assurer que le pays prospecté est une bonne destination commerciale et que les risques associés à la transaction potentielle ne sont pas trop nombreux. Elles peuvent évidemment souscrire une assurance-crédit contre ces risques, mais nous proposons aussi un financement direct jusqu'à 8 millions d'euros par contrat. "Ces dernières années, le financement des transactions est devenu encore plus important pour les exportateurs. Frank Vanwingh : " Il y a deux facteurs. Le financement des exportations est un métier à part, et nous constatons que les banques traditionnelles s'y intéressent moins. D'autre part, les clients de nos exportateurs attendent de plus en plus souvent, outre un bon produit, une solution de financement. Si vous êtes en mesure d'offrir une telle formule, vous bénéficiez généralement d'un avantage concurrentiel. "La limite de financement de Credendo est de 8 millions d'euros, mais dans la plupart des cas, il s'agit de montants inférieurs. " Nous avons des dossiers où le montant oscille entre 100 et 150 000 euros. En plus de ce financement, nous aidons également nos clients moins aguerris en matière d'exportation à finaliser leurs transactions et leurs contrats : modalités de remboursement, garanties, effets de commerce, etc. "La rapidité de décision peut être déterminante pour la réussite d'une exportation. " Nous opérons en fait comme une PME, avec des lignes de décision courtes ", précise le Deputy CEO. " Par exemple, un engagement peut être pris en quelques jours pour le financement d'un contrat d'exportation. Nous avons d'ailleurs porté notre budget annuel de financement direct à 300 millions d'euros afin de pouvoir offrir ces aides à plus de clients encore et contribuer à la relance économique. "