Il n'en fallait pas plus pour que nous invitions Rik Hillaert, Vice President R&D, et Christine Riley Miller, Global Sustainability Director, à venir nous raconter l'entrée de Samsonite dans l'économie circulaire.

Rik Hillaert: "Notre première valise en déchets ménagers recyclés est l'édition Green Grey de la gamme S'Cure ECO. Pour la doublure intérieure, nous utilisons un tissu composé à 100% de bouteilles en PET recyclées, mais tout aussi durable et fiable que le polyester standard. Les coques extérieures de la valise sont en polypropylène recyclé provenant de déchets ménagers ou "déchets post-consommation" en langage technique. Depuis lors, nous avons mis sur le marché 23 gammes de produits fabriquées à partir de bouteilles en PET recyclées ou de PP recyclé."

D'où provient le PP recyclé?

Rik Hillaert: "Nous travaillons en étroite collaboration avec Quality Circular Polymers (QCP), une entreprise néerlandaise qui produit des polymères circulaires. Ce plastique recyclé sert notamment à fabriquer des bouchons, des seaux et des bouteilles. Le matériau de base a dû être adapté à nos spécifications pour pouvoir en faire des valises. En 2017 déjà, nous travaillions avec QCP pour mettre au point ce plastique recyclé. Nous sommes parvenus à porter les matériaux recyclés à un niveau supérieur afin de répondre aux exigences propres à une valise."

De pot de yaourt à valise

Pourquoi ce choix des déchets ménagers?

Rik Hillaert: "Nous utilisons des déchets d'emballages ménagers locaux tels que des pots de yaourt et des emballages de crème glacée car ils possèdent les spécifications matérielles requises et sont conformes aux exigences légales. Les propriétés du matériau doivent offrir un bon compromis entre rigidité, résistance aux chocs et aptitude au façonnage. Une grande partie de nos déchets ménagers se compose de plastiques de haute qualité, parfaitement adaptés pour une seconde vie."

Où en est-on en Belgique en termes de recyclage et d'économie circulaire? Pour tout savoir, téléchargez le livre blanc "Plastique et économie circulaire: où en est-on?" publié par Agoria et essenscia Polymatters.

Ne pourriez-vous pas recycler d'anciennes valises, par exemple?

Rik Hillaert: "Ce n'est pas aussi simple, malheureusement. Dans la plupart des cas, les anciennes valises ont été fabriquées avant le règlement REACH, qui reprend les procédures de l'UE relatives aux substances chimiques. Il n'est donc pas possible de recycler comme ça des valises qui ont plus de 10 ans. Le risque est qu'elles contiennent des substances ou additifs qui ne répondent plus aux normes REACH actuelles. De plus, transporter des valises de l'Italie ou de la Suède, par exemple, jusqu'ici serait tout sauf durable."

Recycler pour une longue durée de vie

Les valises en PP recyclé seront-elles recyclables à leur tour?

Christine Riley Miller: "Certaines pièces le seront, mais aucune méthode pratique ne permet encore actuellement de recycler une valise entièrement. Tant que nous ne disposerons pas d'une telle technologie applicable à grande échelle, nous continuerons d'évaluer et d'étendre, dans la mesure du possible, l'utilisation de matériaux recyclés."

Quel a été le plus grand défi rencontré lors du développement de ces collections?

Christine Riley Miller: "Non seulement nous devions développer un matériau possédant les bonnes propriétés, mais nous voulions également nous assurer que nos valises aient une longue durée de vie. Nous savons que nos clients veulent des produits respectueux de l'environnement, mais ils sont également soucieux de la qualité et du style. Dès lors, ces valises répondent aux mêmes exigences de qualité que l'ensemble de nos valises. Les retours sont très positifs concernant cette collection."

Christine Riley Miller - Global Sustainability Director Samsonite

Devenir moins dépendants de nouveaux matériaux

Dans quelle mesure Samsonite contribue-t-elle ainsi à réduire la quantité de déchets?

Rik Hillaert: "Au total, nous recyclons environ 100 tonnes de plastique de haute qualité. Nous recyclons en outre les déchets de nos propres usines: nous réutilisons la majeure partie de nos déchets de production en polypropylène. Le but serait d'atteindre les 100%, mais nous utilisons également dans nos valises d'autres matériaux difficilement réutilisables."

Pour conclure, quelles sont vos ambitions?

Christine Riley Miller: "Au sein de notre centre européen d'innovation et de développement d'Audenarde, l'équipe est constamment à la recherche de matériaux innovants. Nous souhaitons devenir le fabricant de bagages le plus durable au monde. Pour y parvenir, nous devons devenir moins dépendants de nouveaux matériaux. En misant sur l'innovation technologique, nous souhaitons réutiliser encore davantage de déchets ménagers et industriels qui finiraient autrement à la décharge."

Quelle quantité de matériaux recyclés est réutilisée en Belgique pour fabriquer de nouveaux produits? Quelles sont les recommandations concrètes pour augmenter encore la circularité des plastiques à l'avenir?

Téléchargez ici la brochure: "Industrie belge du plastique et économie circulaire : où en est-on ?"

Il n'en fallait pas plus pour que nous invitions Rik Hillaert, Vice President R&D, et Christine Riley Miller, Global Sustainability Director, à venir nous raconter l'entrée de Samsonite dans l'économie circulaire. Rik Hillaert: "Notre première valise en déchets ménagers recyclés est l'édition Green Grey de la gamme S'Cure ECO. Pour la doublure intérieure, nous utilisons un tissu composé à 100% de bouteilles en PET recyclées, mais tout aussi durable et fiable que le polyester standard. Les coques extérieures de la valise sont en polypropylène recyclé provenant de déchets ménagers ou "déchets post-consommation" en langage technique. Depuis lors, nous avons mis sur le marché 23 gammes de produits fabriquées à partir de bouteilles en PET recyclées ou de PP recyclé." D'où provient le PP recyclé? Rik Hillaert: "Nous travaillons en étroite collaboration avec Quality Circular Polymers (QCP), une entreprise néerlandaise qui produit des polymères circulaires. Ce plastique recyclé sert notamment à fabriquer des bouchons, des seaux et des bouteilles. Le matériau de base a dû être adapté à nos spécifications pour pouvoir en faire des valises. En 2017 déjà, nous travaillions avec QCP pour mettre au point ce plastique recyclé. Nous sommes parvenus à porter les matériaux recyclés à un niveau supérieur afin de répondre aux exigences propres à une valise." Pourquoi ce choix des déchets ménagers?Rik Hillaert: "Nous utilisons des déchets d'emballages ménagers locaux tels que des pots de yaourt et des emballages de crème glacée car ils possèdent les spécifications matérielles requises et sont conformes aux exigences légales. Les propriétés du matériau doivent offrir un bon compromis entre rigidité, résistance aux chocs et aptitude au façonnage. Une grande partie de nos déchets ménagers se compose de plastiques de haute qualité, parfaitement adaptés pour une seconde vie." Ne pourriez-vous pas recycler d'anciennes valises, par exemple? Rik Hillaert: "Ce n'est pas aussi simple, malheureusement. Dans la plupart des cas, les anciennes valises ont été fabriquées avant le règlement REACH, qui reprend les procédures de l'UE relatives aux substances chimiques. Il n'est donc pas possible de recycler comme ça des valises qui ont plus de 10 ans. Le risque est qu'elles contiennent des substances ou additifs qui ne répondent plus aux normes REACH actuelles. De plus, transporter des valises de l'Italie ou de la Suède, par exemple, jusqu'ici serait tout sauf durable." Les valises en PP recyclé seront-elles recyclables à leur tour? Christine Riley Miller: "Certaines pièces le seront, mais aucune méthode pratique ne permet encore actuellement de recycler une valise entièrement. Tant que nous ne disposerons pas d'une telle technologie applicable à grande échelle, nous continuerons d'évaluer et d'étendre, dans la mesure du possible, l'utilisation de matériaux recyclés." Quel a été le plus grand défi rencontré lors du développement de ces collections? Christine Riley Miller: "Non seulement nous devions développer un matériau possédant les bonnes propriétés, mais nous voulions également nous assurer que nos valises aient une longue durée de vie. Nous savons que nos clients veulent des produits respectueux de l'environnement, mais ils sont également soucieux de la qualité et du style. Dès lors, ces valises répondent aux mêmes exigences de qualité que l'ensemble de nos valises. Les retours sont très positifs concernant cette collection."Dans quelle mesure Samsonite contribue-t-elle ainsi à réduire la quantité de déchets?Rik Hillaert: "Au total, nous recyclons environ 100 tonnes de plastique de haute qualité. Nous recyclons en outre les déchets de nos propres usines: nous réutilisons la majeure partie de nos déchets de production en polypropylène. Le but serait d'atteindre les 100%, mais nous utilisons également dans nos valises d'autres matériaux difficilement réutilisables." Pour conclure, quelles sont vos ambitions? Christine Riley Miller: "Au sein de notre centre européen d'innovation et de développement d'Audenarde, l'équipe est constamment à la recherche de matériaux innovants. Nous souhaitons devenir le fabricant de bagages le plus durable au monde. Pour y parvenir, nous devons devenir moins dépendants de nouveaux matériaux. En misant sur l'innovation technologique, nous souhaitons réutiliser encore davantage de déchets ménagers et industriels qui finiraient autrement à la décharge."