Pour pouvoir profiter d'une retraite bien méritée, l'indépendant aura intérêt à ne pas trop compter sur la pension légale. Celle-ci s'élève en effet pour un indépendant à 857 euros en moyenne. En épargnant lui-même pour une pension complémentaire, l'indépendant pourra mettre de l'argent de côté tout en bénéficiant d'un avantage fiscal. Et bientôt, il pourra même profiter d'une option complémentaire dans la mesure où le gouvernement fédéral mettra bientôt fin à une discrimination en vigueur depuis de nombreuses années. A partir de début 2018 en effet, les indépendants sans société pourront également épargner dans un nouveau régime de pension : la Convention de Pension pour Travailleur Indépendant (CPTI).

Par rapport à nos pays voisins, la pension légale est très basse en Belgique. Celui qui, au terme de sa carrière professionnelle, souhaite conserver le même niveau de vie aura tout intérêt à économiser lui-même pour ses vieux jours.

Les chiffres officiels font état d'une réalité implacable : un indépendant qui est chef de ménage doit se satisfaire d'une indemnité de 1.460,42 euros bruts par mois s'il est incapable de travailler suite à un accident ou une maladie. Pour la plupart des indépendants, ce montant est insuffisant pour survivre financièrement.

Lorsqu'en tant que gérant, vous êtes sur la touche pour une longue période en raison d'une maladie ou d'un accident, la continuité de votre entreprise est mise à mal. En contractant une assurance Chiffre d'affaires, vous garantissez votre chiffre d'affaires durant cette période.