Lorsque les gouvernements du monde entier ont signé l'Accord de Paris en 2015, ils se sont engagés à limiter le réchauffement climatique à un niveau bien inférieur à 2°C, de préférence 1,5°C par rapport aux niveaux préindustriels. D'après les études récentes des climatologues, il faudra se montrer très ambitieux pour atteindre cet objectif et atténuer les impacts négatifs du réchauffement, tels que les phénomènes météorologiques extrêmes, l'élévation du niveau de la mer, les pénuries alimentaires et la perte de biodiversité.

C'est pour aider les entreprises à agir en conformité avec ces objectifs climatiques que la Science Based Targets initiative (SBTi) a été créée. Plus de 1.000 entreprises s'y sont déjà associées et s'engagent à adopter des objectifs fondés sur la science, en ligne avec la trajectoire à +1,5°C, mais aussi à communiquer sur leurs progrès. Sur le site de la SBTi, vous trouverez les noms de ces entreprises ainsi que la phase dans laquelle elles se trouvent et le pourcentage de réduction de leurs émissions de CO2 qu'elles se sont engagées à atteindre.

Des objectifs fondés sur la science

Que de plus en plus d'entreprises privées s'engagent dans un trajet SBTi est une bonne nouvelle. Mais le temps presse et ce mouvement doit être accéléré, selon Triodos Investment Management (Triodos IM), qui considère que les investisseurs ont aussi un rôle à jouer. C'est pourquoi le gestionnaire de fonds a ouvert un dialogue avec les entreprises dans lesquelles il investit, pour les inviter à se fixer des objectifs d'émissions fondés sur la science, pour une période de 5 à 15 ans.

Vous aussi, vous voulez que vos investissements aient un impact positif ?

Ce sont les seuls investissements que propose la Banque Triodos :

- Des fonds qui financent vraiment le changement (économie circulaire, alimentation durable...)

- L'exclusion des activités néfastes (armement, combustibles fossiles...)

- En toute transparence : nous publions la liste complète des entreprises de nos fonds

En savoir plus

Approche

En tant qu'actionnaire actif, Triodos IM suit de près les entreprises de ses fondss et établit un dialogue constructif avec elles. Triodos IM s'est d'abord tourné vers les entreprises qui sont à la traîne dans la lutte contre le changement climatique et n'ont pas encore d'objectifs de réduction de leurs émissions (fondés sur la science).

Un second groupe d'entreprises a été ciblé par Triodos IM : les grands émetteurs de son portefeuille, dont les efforts peuvent avoir un impact considérable sur l'effort climatique global. Les cinq plus grands émetteurs directs de chaque fonds ont ainsi été identifiés comme prioritaires pour la mise en place d'un dialogue. Depuis 2020, les analystes ont déjà contacté 35 entreprises afin d'aborder leurs objectifs et leur stratégie de lutte contre le changement climatique.

Investir avec un impact positif, en toute transparence ? Découvrez-en plus sur triodos.be/investissements-durables

Lorsque les gouvernements du monde entier ont signé l'Accord de Paris en 2015, ils se sont engagés à limiter le réchauffement climatique à un niveau bien inférieur à 2°C, de préférence 1,5°C par rapport aux niveaux préindustriels. D'après les études récentes des climatologues, il faudra se montrer très ambitieux pour atteindre cet objectif et atténuer les impacts négatifs du réchauffement, tels que les phénomènes météorologiques extrêmes, l'élévation du niveau de la mer, les pénuries alimentaires et la perte de biodiversité.C'est pour aider les entreprises à agir en conformité avec ces objectifs climatiques que la Science Based Targets initiative (SBTi) a été créée. Plus de 1.000 entreprises s'y sont déjà associées et s'engagent à adopter des objectifs fondés sur la science, en ligne avec la trajectoire à +1,5°C, mais aussi à communiquer sur leurs progrès. Sur le site de la SBTi, vous trouverez les noms de ces entreprises ainsi que la phase dans laquelle elles se trouvent et le pourcentage de réduction de leurs émissions de CO2 qu'elles se sont engagées à atteindre.Que de plus en plus d'entreprises privées s'engagent dans un trajet SBTi est une bonne nouvelle. Mais le temps presse et ce mouvement doit être accéléré, selon Triodos Investment Management (Triodos IM), qui considère que les investisseurs ont aussi un rôle à jouer. C'est pourquoi le gestionnaire de fonds a ouvert un dialogue avec les entreprises dans lesquelles il investit, pour les inviter à se fixer des objectifs d'émissions fondés sur la science, pour une période de 5 à 15 ans.En tant qu'actionnaire actif, Triodos IM suit de près les entreprises de ses fondss et établit un dialogue constructif avec elles. Triodos IM s'est d'abord tourné vers les entreprises qui sont à la traîne dans la lutte contre le changement climatique et n'ont pas encore d'objectifs de réduction de leurs émissions (fondés sur la science).Un second groupe d'entreprises a été ciblé par Triodos IM : les grands émetteurs de son portefeuille, dont les efforts peuvent avoir un impact considérable sur l'effort climatique global. Les cinq plus grands émetteurs directs de chaque fonds ont ainsi été identifiés comme prioritaires pour la mise en place d'un dialogue. Depuis 2020, les analystes ont déjà contacté 35 entreprises afin d'aborder leurs objectifs et leur stratégie de lutte contre le changement climatique.Investir avec un impact positif, en toute transparence ? Découvrez-en plus sur triodos.be/investissements-durables