Comment évaluez-vous votre participation au programme Best Managed Companies ?

L'impact sur nos partenaires a été significatif. Nos fournisseurs, nos banques et les propriétaires des immeubles que nous louons nous ont félicité et beaucoup nous ont réaffirmé leur satisfaction de travailler avec nous. Par ailleurs, il s'agit bien sûr d'une reconnaissance et d'une motivation pour les employés. Ce label a également été une opportunité de travailler sur notre image d'employeur et de faire un pas important dans cette direction.

Qu'a changé ce label Best Managed Company pour Exki ?

Tout d'abord, nous recevons davantage de candidatures. Il s'agit pour nous d'une première étape, car nous souhaitons aussi améliorer, sur notre site web, la section dédiée aux carrières. Cela permettra d'augmenter encore un recrutement de qualité.

D'autre part, on remarque que les chercheurs d'emploi ne sont pas les seuls à nous choisir. D'autres personnes qui entrent en contact avec nous, et doivent faire un choix entre Exki et ses concurrents, peuvent être également influencées par ce label.

Quelles initiatives avez-vous prises suite au processus de coaching ?

Nous avons adopté une approche plus professionnelle de nos processus. Nous sommes une entreprise qui a grandi rapidement et, de ce fait, les processus se sont développés plutôt spontanément, lorsque le besoin s'en faisait sentir.

On apprend beaucoup en échangeant avec d'autres entreprises qui font face à des problématiques similaires. Cela ouvre de nouvelles perspectives et nous permet de prendre de la hauteur sur nos propres challenges.

Y a-t-il des contacts entre les lauréats ?

Le contact s'est en effet établi avec un certain nombre d'autres lauréats. C'est arrivé très spontanément. Je sais notamment que notre fondateur, Frédéric Rouvez et le PDG d'Easyfairs, Eric Everard se connaissent et communiquent.

C'est certainement une bonne idée de structurer un peu plus ces contacts (dès octobre prochain, Best Managed Companies organisera des tables rondes pour la communauté des lauréats, ndlr).

Quels conseils donneriez-vous aux entreprises qui envisageraient de participer aux Best Managed Companies ?

Soyez honnête. Expliquez à votre coach où vous en êtes dans vos processus. Ce qui fonctionne bien, ce qui ne marche pas encore. Ce n'est qu'en étant honnête que vous pourrez profiter pleinement de l'expérience qu'offre le programme Best Managed Companies.

Par ailleurs, il faut considérer ce label comme un point de départ, et non un point final. Le processus de coaching vous oblige à entrer dans une logique d'amélioration. Vous devez continuer à entretenir cette approche. Continuer à vous donner des défis.

Est-ce aussi la raison pour laquelle vous participez à nouveau à la prochaine édition ?

Tout à fait. En un an, des milliers de choses importantes se produisent, sur le marché comme au sein de l'entreprise. Nous devons nous y adapter. Nous choisissons consciemment d'être à nouveau mis au défi.

Votre entreprise est-elle une Best Managed Company ? Inscrivez-vous sur www.bestmanaged.be.

Deloitte Private, Econopolis et la KU Leuven ont uni leurs forces pour la troisième édition de Belgium Best Managed Companies. Ce programme de coaching pour entreprises privées s'appuie sur un cadre d'évaluation reconnu internationalement. Les entreprises dont la stratégie, les compétences solides et l'engagement se traduisent en de beaux résultats financiers peuvent prétendre au titre de Best Managed Company.