Félicitations ! L'e-tron est non seulement le premier SUV électrique d'Audi, mais également une grande première au sein du groupe Volkswagen. Elégant et puissant, le nouveau venu arbore la calandre Singleframe gris clair. Il est propulsé par deux moteurs électriques. Une nouvelle génération de transmission électrique à quatre roues motrices assure une excellente adhérence et une dynamique de conduite exceptionnelle. Le centre de gravité bas contribue également à ce comportement sportif : la batterie haute capacité est intégrée dans le plancher de la voiture. Au-delà de 120 km/h, la suspension pneumatique adaptative réduit la hauteur de caisse jusqu'à 26 mm sous la normale. Il en résulte une résistance aérodynamique plus faible, synonyme de consommation réduite et d'augmentation de l'autonomie pour un plaisir de conduite longue durée.

Première mondiale

L'e-tron est équipé d'un système de freinage électrohydraulique qui récupère l'énergie libérée par les deux moteurs électriques pendant 90% des ralentissements et contribue jusqu'à 30% à l'autonomie de plus de 400 km sur le cycle WLTP proposée par l'Audi. Le système d'aide à la conduite Efficiency Assist cartographie la situation de la route et de la circulation et veille à ce que le véhicule ralentisse ou accélère anticipativement. Audi est le premier constructeur au monde à appliquer ce système sur un modèle de série.

Prestations sportives

L'e-tron fascine non seulement par son efficacité, mais également par ses performances : 0 à 100 km/h en moins de 6 secondes et une vitesse de pointe limitée par l'électronique à 200 km/h. Les deux moteurs électriques atteignent une puissance cumulée de 265 kW et un couple de 560 Nm qu'ils peuvent maintenir pendant 60 secondes. En faisant glisser le levier de vitesses de D à S et en appuyant à fond sur la pédale d'accélérateur, le conducteur active une puissance système de 300 kW et un couple de 664 Nm pendant 8 secondes.

De l'espace pour les passagers et les bagages

Grâce à son empattement long de 2,9 mètres et à son plancher plat sur l'arrière, l'e-tron offre suffisamment d'espace pour cinq occupants et leurs bagages. Le système audio Premium de Bang & Olufsen, avec ses 16 haut-parleurs et son amplificateur de 705 W, offre une reproduction sonore sublime en 3D, comparable à l'expérience sonore d'une salle de concert. Sans l'inconvénient des bruits de moteur en arrière-plan. Pour Audi, l'avenir est en marche avec l'e-tron.

Rétroviseurs virtuels

L'e-tron peut être équipé de rétroviseurs extérieurs virtuels. Ils sont beaucoup plus compacts que les rétroviseurs standard, ce qui réduit la largeur du véhicule de 15 centimètres et améliore l'aérodynamisme. Le coefficient de résistance à l'air de 0,28 est inférieur (-0,07) à celui d'un modèle comparable à moteur essence ou diesel. En utilisation courante, ces raffinements aérodynamiques offrent 35 km d'autonomie supplémentaires par charge de batterie.

L'image des petites caméras est convertie numériquement et projetée sur des écrans OLED de 7 pouces intégrés dans les parties latérales qui assurent la jonction entre le tableau de bord et le panneau de porte. Comme sur un rétroviseur classique, le conducteur peut régler l'angle de vue. Il peut également effectuer des zooms avant et arrière via une commande tactile. Le système MMI offre trois options d'affichage : autoroute, route sinueuse et stationnement.

Made in Belgium

Le fait qu' Audi Bruxelles ait été choisie pour construire la première Audi entièrement électrique témoigne de la grande confiance de la direction allemande dans le savoir-faire et l'engagement de ses collaborateurs belges. L'arrivée de l'e-tron marque une nouvelle ère pour Audi, mais aussi pour l'usine de Forest qui endosse le statut d'usine pilote pour tous les futurs e-projets de la marque et de l'ensemble du groupe Volkswagen. La transformation de l'usine a coûté 600 millions d'euros et a nécessité la même quantité d'acier que pour la construction de la Tour Eiffel. L'assemblage de l'e-tron présente un bilan carbone totalement neutre : l'énergie nécessaire est fournie par une centrale hydro-électrique et par les 37.000 m2 de panneaux solaires sur le toit de l'usine. Patrick Danau, le directeur général d'Audi Bruxelles, explique la démarche du constructeur allemand : "Nous avons profité du passage à la propulsion électrique pour convertir l'usine à l'énergie durable. Pour nous, c'est une évolution logique. Aujourd'hui, nous entrons dans une nouvelle ère pour laquelle il n'existe pas de cadre de référence. C'est pourquoi nous avons créé notre propre centre de formation, où nos employés ont appris à utiliser la nouvelle technologie. La puissance de la technologie électrique n'est pas anodine. C'est pourquoi nos mesures de sécurité et nos règlements internes visent à offrir une protection maximale contre les accidents du travail. En utilisant des robots, de nombreuses phases de la production des batteries sont entièrement automatisées. Dans ces parties, la main de l'homme est totalement absente."

© © AUDI BRUSSELS S.A./N.V.

Audi Bruxelles possède sa propre unité de production de batteries. Cela permet de gérer la fabrication de batteries et du châssis sur une seule ligne de montage, ce qui améliore l'efficacité et la productivité.

Découvrez la nouvelle Audi e-tron ici

Félicitations ! L'e-tron est non seulement le premier SUV électrique d'Audi, mais également une grande première au sein du groupe Volkswagen. Elégant et puissant, le nouveau venu arbore la calandre Singleframe gris clair. Il est propulsé par deux moteurs électriques. Une nouvelle génération de transmission électrique à quatre roues motrices assure une excellente adhérence et une dynamique de conduite exceptionnelle. Le centre de gravité bas contribue également à ce comportement sportif : la batterie haute capacité est intégrée dans le plancher de la voiture. Au-delà de 120 km/h, la suspension pneumatique adaptative réduit la hauteur de caisse jusqu'à 26 mm sous la normale. Il en résulte une résistance aérodynamique plus faible, synonyme de consommation réduite et d'augmentation de l'autonomie pour un plaisir de conduite longue durée.Première mondiale L'e-tron est équipé d'un système de freinage électrohydraulique qui récupère l'énergie libérée par les deux moteurs électriques pendant 90% des ralentissements et contribue jusqu'à 30% à l'autonomie de plus de 400 km sur le cycle WLTP proposée par l'Audi. Le système d'aide à la conduite Efficiency Assist cartographie la situation de la route et de la circulation et veille à ce que le véhicule ralentisse ou accélère anticipativement. Audi est le premier constructeur au monde à appliquer ce système sur un modèle de série.Prestations sportivesL'e-tron fascine non seulement par son efficacité, mais également par ses performances : 0 à 100 km/h en moins de 6 secondes et une vitesse de pointe limitée par l'électronique à 200 km/h. Les deux moteurs électriques atteignent une puissance cumulée de 265 kW et un couple de 560 Nm qu'ils peuvent maintenir pendant 60 secondes. En faisant glisser le levier de vitesses de D à S et en appuyant à fond sur la pédale d'accélérateur, le conducteur active une puissance système de 300 kW et un couple de 664 Nm pendant 8 secondes.De l'espace pour les passagers et les bagages Grâce à son empattement long de 2,9 mètres et à son plancher plat sur l'arrière, l'e-tron offre suffisamment d'espace pour cinq occupants et leurs bagages. Le système audio Premium de Bang & Olufsen, avec ses 16 haut-parleurs et son amplificateur de 705 W, offre une reproduction sonore sublime en 3D, comparable à l'expérience sonore d'une salle de concert. Sans l'inconvénient des bruits de moteur en arrière-plan. Pour Audi, l'avenir est en marche avec l'e-tron.Made in BelgiumLe fait qu' Audi Bruxelles ait été choisie pour construire la première Audi entièrement électrique témoigne de la grande confiance de la direction allemande dans le savoir-faire et l'engagement de ses collaborateurs belges. L'arrivée de l'e-tron marque une nouvelle ère pour Audi, mais aussi pour l'usine de Forest qui endosse le statut d'usine pilote pour tous les futurs e-projets de la marque et de l'ensemble du groupe Volkswagen. La transformation de l'usine a coûté 600 millions d'euros et a nécessité la même quantité d'acier que pour la construction de la Tour Eiffel. L'assemblage de l'e-tron présente un bilan carbone totalement neutre : l'énergie nécessaire est fournie par une centrale hydro-électrique et par les 37.000 m2 de panneaux solaires sur le toit de l'usine. Patrick Danau, le directeur général d'Audi Bruxelles, explique la démarche du constructeur allemand : "Nous avons profité du passage à la propulsion électrique pour convertir l'usine à l'énergie durable. Pour nous, c'est une évolution logique. Aujourd'hui, nous entrons dans une nouvelle ère pour laquelle il n'existe pas de cadre de référence. C'est pourquoi nous avons créé notre propre centre de formation, où nos employés ont appris à utiliser la nouvelle technologie. La puissance de la technologie électrique n'est pas anodine. C'est pourquoi nos mesures de sécurité et nos règlements internes visent à offrir une protection maximale contre les accidents du travail. En utilisant des robots, de nombreuses phases de la production des batteries sont entièrement automatisées. Dans ces parties, la main de l'homme est totalement absente."Audi Bruxelles possède sa propre unité de production de batteries. Cela permet de gérer la fabrication de batteries et du châssis sur une seule ligne de montage, ce qui améliore l'efficacité et la productivité.Découvrez la nouvelle Audi e-tron ici