L'assureur-crédit Credendo célèbre cette année son 100e anniversaire. Le groupe a logé, depuis 2004, son activité d'assurance-crédit à court terme (durées allant de 30 jours à 2 ans maximum) au sein de sa filiale Credendo - Short-Term Non-EU Risks qui travaille sans garantie de l'État. Stefaan Van Boxstael : " C'était un choix délibéré, en tant qu'assureur-crédit belge, de continuer à offrir ces services par le biais d'une filiale privatisée. Plus d'un tiers de nos clients sont encore des entreprises belges. Nous avons acquis une solide réputation dans ce marché de niche et nous assurons aujourd'hui des risques pour environ 32 milliards d'euros ".

Credendo voit encore des marges de croissance pour l'assurance-crédit à court terme. " Une enquête menée auprès d'entreprises belges montre que 6 entreprises sur 10 ont déjà fait face à des défauts de paiement avec des clients étrangers. Pourtant, seules 20 % sont assurées contre ce risque. Souscrire une assurance-crédit n'est pas obligatoire, mais cela vous apporte une tranquillité d'esprit dans la gestion de vos affaires, d'autant plus en cette période d'instabilité et d'incertitude économique. Nous constatons d'ailleurs une prise de conscience plus grande de ces risques chez les entrepreneurs à la faveur de la crise du coronavirus ".

Réseau international

Les exportations belges ont le vent en poupe ces dernières années. Credendo accompagne ses clients sur ces nouveaux marchés porteurs. Outre ses filiales et ses succursales dans les principaux pays européens, le groupe a également élargi son réseau international en concluant une série de partenariats, entre autres avec la branche assurance de la Banque islamique de développement. Stefaan Van Boxstael : " Ces partenariats nous permettent de proposer une assurance à nos clients, même dans les pays où nous n'avons pas de présence directe ".

Dans tous les cas, l'assureur-crédit identifie de nombreuses opportunités dans les marchés émergents. " L'Afrique, l'Amérique latine et l'Asie offrent aux entreprises belges des opportunités de conclure de nouveaux partenariats et accords commerciaux. Afin d'évaluer ces marchés, nous mettons à la disposition de nos clients des analyses, dans lesquelles nous évaluons et commentons les risques politiques et économiques ", conclut Stefaan Van Boxstael.

Consultez ici le livre blanc " L'assurance-crédit : réponses à toutes vos questions ".

L'assureur-crédit Credendo célèbre cette année son 100e anniversaire. Le groupe a logé, depuis 2004, son activité d'assurance-crédit à court terme (durées allant de 30 jours à 2 ans maximum) au sein de sa filiale Credendo - Short-Term Non-EU Risks qui travaille sans garantie de l'État. Stefaan Van Boxstael : " C'était un choix délibéré, en tant qu'assureur-crédit belge, de continuer à offrir ces services par le biais d'une filiale privatisée. Plus d'un tiers de nos clients sont encore des entreprises belges. Nous avons acquis une solide réputation dans ce marché de niche et nous assurons aujourd'hui des risques pour environ 32 milliards d'euros ".Credendo voit encore des marges de croissance pour l'assurance-crédit à court terme. " Une enquête menée auprès d'entreprises belges montre que 6 entreprises sur 10 ont déjà fait face à des défauts de paiement avec des clients étrangers. Pourtant, seules 20 % sont assurées contre ce risque. Souscrire une assurance-crédit n'est pas obligatoire, mais cela vous apporte une tranquillité d'esprit dans la gestion de vos affaires, d'autant plus en cette période d'instabilité et d'incertitude économique. Nous constatons d'ailleurs une prise de conscience plus grande de ces risques chez les entrepreneurs à la faveur de la crise du coronavirus ".Les exportations belges ont le vent en poupe ces dernières années. Credendo accompagne ses clients sur ces nouveaux marchés porteurs. Outre ses filiales et ses succursales dans les principaux pays européens, le groupe a également élargi son réseau international en concluant une série de partenariats, entre autres avec la branche assurance de la Banque islamique de développement. Stefaan Van Boxstael : " Ces partenariats nous permettent de proposer une assurance à nos clients, même dans les pays où nous n'avons pas de présence directe ".Dans tous les cas, l'assureur-crédit identifie de nombreuses opportunités dans les marchés émergents. " L'Afrique, l'Amérique latine et l'Asie offrent aux entreprises belges des opportunités de conclure de nouveaux partenariats et accords commerciaux. Afin d'évaluer ces marchés, nous mettons à la disposition de nos clients des analyses, dans lesquelles nous évaluons et commentons les risques politiques et économiques ", conclut Stefaan Van Boxstael.