Grâce à ses analyses sectorielles, Credendo évalue la santé et les perspectives de chaque domaine d'activité dans chaque région du monde. " Combinée à notre évaluation des risques politiques et économiques des pays, ainsi que de la santé financière des entreprises, l'analyse sectorielle nous offre une vision complète des risques inhérents à chaque transaction ", expliquent Florence Thiéry et Matthieu Depreter, Country and Sector Risk Analysts chez Credendo. " Cette vision globale est évidemment cruciale pour nous en tant qu'assureur-crédit, mais encore plus pour nos clients, des entreprises belges, qui peuvent ainsi exporter avec une meilleure appréhension des risques ".

Une trentaine de secteurs sous la loupe

" Nous suivons une trentaine de secteurs, couvrant l'ensemble de l'activité économique, et nous établissons une notation pour quatorze d'entre eux ", détaille Florence Thiéry. " Cela inclut les secteurs les plus importants pour les exportations belges comme l'agroalimentaire ou les produits pharmaceutiques. Nos notations combinent une appréciation du cycle conjoncturel sur la base de données externes, des informations financières agrégées par secteur et notre expérience de paiement. Nous tenons ainsi compte du risque historique, de la situation actuelle et des prévisions ".

Aujourd'hui, Credendo ne publie pas encore ses notes sectorielles contrairement au risque pays. " Nous suivons le risque sectoriel de façon distincte depuis relativement peu de temps ", explique Matthieu Depreter. " Nous perfectionnons encore nos méthodologies et voulons disposer du recul indispensable, mais notre objectif à terme est de communiquer nos notes sectorielles. Nous avons d'ailleurs déjà commencé à publier des analyses sectorielles sur notre site ".

Effets dominos

Ces analyses permettent notamment d'appréhender les effets en cascade comme le souligne Florence Thiéry. " La crise de la Covid-19 a par exemple lourdement pesé sur le secteur du tourisme. Mais par effet de ricochet, elle affecte aussi nombre d'activités dans des pays dépendants du tourisme. La reprise de la demande internationale qui a suivi l'arrêt de l'activité économique en 2020 a aussi provoqué une envolée des coûts du transport de marchandises depuis l'Asie cette année ".

Téléchargez ici le livre blanc : 5 secteurs présentant le plus haut potentiel à l'exportation.

Grâce à ses analyses sectorielles, Credendo évalue la santé et les perspectives de chaque domaine d'activité dans chaque région du monde. " Combinée à notre évaluation des risques politiques et économiques des pays, ainsi que de la santé financière des entreprises, l'analyse sectorielle nous offre une vision complète des risques inhérents à chaque transaction ", expliquent Florence Thiéry et Matthieu Depreter, Country and Sector Risk Analysts chez Credendo. " Cette vision globale est évidemment cruciale pour nous en tant qu'assureur-crédit, mais encore plus pour nos clients, des entreprises belges, qui peuvent ainsi exporter avec une meilleure appréhension des risques "." Nous suivons une trentaine de secteurs, couvrant l'ensemble de l'activité économique, et nous établissons une notation pour quatorze d'entre eux ", détaille Florence Thiéry. " Cela inclut les secteurs les plus importants pour les exportations belges comme l'agroalimentaire ou les produits pharmaceutiques. Nos notations combinent une appréciation du cycle conjoncturel sur la base de données externes, des informations financières agrégées par secteur et notre expérience de paiement. Nous tenons ainsi compte du risque historique, de la situation actuelle et des prévisions ".Aujourd'hui, Credendo ne publie pas encore ses notes sectorielles contrairement au risque pays. " Nous suivons le risque sectoriel de façon distincte depuis relativement peu de temps ", explique Matthieu Depreter. " Nous perfectionnons encore nos méthodologies et voulons disposer du recul indispensable, mais notre objectif à terme est de communiquer nos notes sectorielles. Nous avons d'ailleurs déjà commencé à publier des analyses sectorielles sur notre site ".Ces analyses permettent notamment d'appréhender les effets en cascade comme le souligne Florence Thiéry. " La crise de la Covid-19 a par exemple lourdement pesé sur le secteur du tourisme. Mais par effet de ricochet, elle affecte aussi nombre d'activités dans des pays dépendants du tourisme. La reprise de la demande internationale qui a suivi l'arrêt de l'activité économique en 2020 a aussi provoqué une envolée des coûts du transport de marchandises depuis l'Asie cette année ".