2019 est l'année des grandes avancées en matière d'apprentissage en alternance. En effet, à partir du 1er septembre, les élèves de l'enseignement technique et professionnel pourront suivre un apprentissage en alternance dans tous les établissements scolaires flamands et bruxellois. Pas moins de 1 094 élèves dans 42 orientations d'étude différentes ont fait ce choix durant l'année scolaire 2018-2019. L'apprentissage en alternance est visible dans différentes orientations d'étude : soins capillaires, installations électriques, mécanique d'entretien automobile, aide-soignant ou encore accompagnateur d'enfants. L'apprentissage en alternance est actuellement moins généralisé en Wallonie. Nous ne disposons pas non plus de chiffres précis concernant l'année scolaire en cours.

Mais que vous faut-il pour garantir la réussite de l'apprentissage en alternance dans votre société ? Tant l'employeur que l'établissement scolaire et l'élève y contribuent. Quels en sont les éléments importants ?

1. Travaillez avec des élèves motivés

La motivation de l'élève constitue le principal facteur de réussite de l'apprentissage en alternance. Essayez de déterminer au préalable cette motivation. Ne vous limitez pas dans ce cadre à la soif d'apprentissage. L'envie de participer sur le lieu de travail est tout aussi importante.

2. Veillez à disposer d'une matière à enseigner

Il est essentiel d'adapter l'offre à la demande. Réfléchissez à propos des compétences que vous faites acquérir à l'élève. Visez un juste milieu. Des défis trop difficiles ou au contraire trop simples peuvent résulter en un processus d'apprentissage moins optimal.

3. Adaptez-vous à la maturité des élèves pour le marché du travail

La motivation est importante certes, mais elle ne suffit pas toujours. L'élève doit également être mentalement prêt à passer dans un environnement de travail. Même si l'élève fait preuve d'une grande motivation, il n'est pas forcément apte à suivre un apprentissage en alternance. Il faut même faire preuve d'une certaine nuance à ce niveau. La maturité de l'élève pour le marché du travail peut être suffisante pour certains points seulement. Il peut être bénéfique d'offrir un accompagnement spécifique aux élèves dont la maturité pour le marché du travail n'est pas suffisante.

Une évaluation préalable des jeunes peut vous aider à faire les bons choix.

4. Mettez-vous clairement d'accord avec l'établissement scolaire

L'élève est-il motivé ? Est-il suffisamment mature pour le marché du travail ? Il s'agit là de questions qui ne sont pas toujours faciles à résoudre. Travaillez dès lors en étroite collaboration avec l'établissement scolaire. Une évaluation préalable des jeunes peut vous aider à faire les bons choix.

5. Soutenez les enseignants et les mentors

L'enseignant est le lien le plus concret entre votre société et l'établissement scolaire. Il devra relever des défis particuliers si sa classe est composée à la fois d'élèves qui suivent l'apprentissage en alternance et d'élèves inscrits dans le cadre d'un enseignement classique. Gardez l'enseignant à l'oeil. Voyez comment garantir un contact le plus simple possible et comment il peut coacher les mentors de votre entreprise.

6. Concluez des accords de qualité

Votre entreprise, les mentors, l'établissement scolaire ou encore les enseignants ont tout intérêt à disposer d'une bonne assise pour l'apprentissage en alternance. Concertez-vous et fixez noir sur blanc les principaux éléments : les postes de travail possibles, le contenu de la formation, les compétences à apprendre, le calendrier à respecter et les différentes phases, l'évaluation, les règles de sécurité, et cetera.

7. Investissez dans la communication

Les bons accords font de bons amis, mais une communication de qualité fait encore de meilleurs amis. Investissez par exemple dans l'accueil des élèves, tout en veillant aussi à transmettre correctement les accords convenus aux enseignants ainsi qu'aux mentors. Prévoyez également le temps nécessaire pour réaliser des évaluations (intermédiaires). Partez toujours d'une communication ouverte et de feedbacks positifs tout en faisant preuve d'empathie, mais veillez également à apprendre aux élèves à devenir autonomes au sein de votre entreprise.

Le fait qu'en tant qu'employeur, vous " investissiez " dans les élèves peut être pris au sens littéral. La Suisse est leader européen en matière d'apprentissage en alternance. Ce type d'apprentissage est suivi par deux tiers des jeunes dans quasiment tous les secteurs d'entreprise et niveaux de formation. Les entreprises en raffolent et se font un plaisir d'y investir chaque année un montant de 21 000 euros par élève en moyenne.