Les propriétaires Manu et Michiel Beers avaient voulu racheter les parts de leur partenaire néerlandais ID&T lorsque ce dernier a été acquis par SFX. "Il nous semblait étrange de devoir travailler à Boom avec un investisseur américain", selon Manu Beers. L'organisation de Tomorrowland a désormais la majorité des actions en mains, lui permettant de rester artistiquement indépendant de son nouveau partenaire. "Le fait que Tomorrowland opte en contrepartie pour une collaboration internationale avec SFX était une condition évidente", explique encore Michiel Beers. "C'est comme si l'on réunissait le meilleur de deux mondes." Fin septembre, Tomorrowland se déclinera pour la première fois à l'étranger, aux Etats-Unis, près d'Atlanta, sous le nom de TomorrowWorld. (Belga)

Les propriétaires Manu et Michiel Beers avaient voulu racheter les parts de leur partenaire néerlandais ID&T lorsque ce dernier a été acquis par SFX. "Il nous semblait étrange de devoir travailler à Boom avec un investisseur américain", selon Manu Beers. L'organisation de Tomorrowland a désormais la majorité des actions en mains, lui permettant de rester artistiquement indépendant de son nouveau partenaire. "Le fait que Tomorrowland opte en contrepartie pour une collaboration internationale avec SFX était une condition évidente", explique encore Michiel Beers. "C'est comme si l'on réunissait le meilleur de deux mondes." Fin septembre, Tomorrowland se déclinera pour la première fois à l'étranger, aux Etats-Unis, près d'Atlanta, sous le nom de TomorrowWorld. (Belga)