Tout sur Woluwe-Saint-Lambert

La chaîne de magasins Caméléon, qui avait été déclarée en faillite à la fin de l'année dernière, a pu prendre un nouveau départ il y a quelques mois grâce à une augmentation de capital venant du personnel. Quarante-six employés sont d'ailleurs devenus officiellement actionnaires de l'entreprise, signale cette dernière mercredi. D'après elle, ce modèle de personnel-actionnaire est une première en Belgique.

La sonnette d'alarme peut être tirée. L'offre d'appartements neufs en cours de commercialisation reste au plus bas. Et rien n'indique que la courbe va s'inverser. Seuls le centre-ville et les communes du nord de Bruxelles passent entre les gouttes. Une situation qui s'accompagne d'importantes hausses de prix.

Charlotte Lalau, responsable de la communication à Wolubilis.

L'offre d'appartements neufs en cours de commercialisation continue sa chute libre à Bruxelles. Nous n'avons jamais présenté de chiffres aussi faibles dans le Guide Immobilier. Seules Bruxelles-Ville et les communes du nord de Bruxelles tirent leur épingle du jeu. Les prix s'envolent par contre comme jamais (+ 11% en un an).

Woluwe-Saint-Lambert est en pleine mutation. Les projets s'y multiplient, les habitants s'y pressent. De quoi repenser la multiplicité des fonctions au sein des quartiers. Une nouvelle approche de la qualité de vie qui est liée à l'évolution du rapport à l'habitat et à une densification douce du territoire.

Le nombre d'appartements neufs mis en vente a baissé de 42% en deux ans à Bruxelles. L'offre n'a jamais été aussi faible. La situation ne devrait pas s'améliorer dans les prochains mois vu les retards engendrés dans la délivrance de permis suite au Covid. Un constat aux conséquences multiples. Les prix n'arrêtent par contre pas de grimper.

Famous Clothes, la structure qui chapeaute les deux comptoirs privés Cameleon (à Genval et Woluwe-Saint-Lambert), vient de faire aveu de faillite, annonce vendredi L'Echo sur son site internet.

L'offre d'appartements neufs en cours de commercialisation est en chute libre à Bruxelles. Il faut remonter à 2014 pour trouver des chiffres aussi faibles. Des communes telles que Molenbeek, Forest, Etterbeek et Ixelles sont particulièrement touchées. Tendance de fond ou recul saisonnier ? Il faudra patienter pour le savoir. A contrario, les prix s'envolent.

Le Covid-19 n'a pas fait trébucher le marché immobilier. Les investisseurs étaient présents en nombre avant la crise ? Ils le sont toujours après, car le contexte demeure favorable. Reste à savoir combien de temps cela pourra durer.

Côté bruxellois, l'immobilier enchérit de semestre en semestre. Sans surprise, les maisons sont toujours plus onéreuses (+ 4 %). Et les appartements poursuivent leur envolée (+ 6 %) sur la droite ligne de la tendance amorcée le semestre passé.

Après avoir terminé de panser les plaies de Cameleon, Bruno Pfalzgraf s'est attelé à revoir le fonctionnement de l'enseigne de vêtements, à la digitaliser, et à investir dans le marketing. Avec un pari pour 2019 : un retour à la croissance.

Et de sept ! Depuis le 1er mai, une nouvelle ferme urbaine Peas&Love a poussé à Uccle. Soit 311 nouveaux potagers verticaux en location pour citadins branchés cueillette et bio. Un "business model" fertile qui s'enracine dans la "green attitude" ambiante.